Vendredi 22 Septembre 2017
Pourquoi ce site ?
|
Qui sommes-nous ? | Notre charte | Nos objectifs

Nous souhaitons faire partager, avec tous les français, notre passion de la France. Et si nombre de leurs révoltes sont légitimes, nous voulons partager avec eux les justes combats que tous nous devons mener, conduire, et faire connaître nos propositions.

Il est urgent de porter nos convictions au coeur du Pays Réel, et nous veillerons à ce que toutes nos présences sur le terrain soient exemplaires.

Mais laissons à bien meilleur que nous le soin de l’exprimer :

"La curiosité et la tolérance, l'hospitalité de l'esprit, sont les éléments nécessaires de toute pensée. Sans la curiosité, aucun savoir n'existerait, et sans la tolérance, son trésor n'augmenterait pas".

Ces paroles de Charles Maurras seront toujours présentes à nos esprit, mais nous savons qu'elles n'appellent à aucun compromis avec les barbaries grandissantes qui sapent notre société.

Gérard Leclerc guide tout autant nos pas quand il écrivait :

"Il ne s'agit pas de transiger avec la subversion, mais d'ouvrir un débat avec nos adversaires afin de faire connaître notre projet de civilisation, celui d'un ordre réel qui n'est pas un simple refuge vers le passé."

Mais dans cette voie, nous avons, comme le suggérait Maurice Clavel,

"à retrouver ce mystère unique d'amour et de charité que traduit l'évidence que nos rois n'étaient pas aimés parce que légitimes mais légitimes par l'amour qu'ils donnaient et inspiraient."

Pour Maurice Clavel, être monarchiste, celà voulait dire :

"… faire perdurer cette source d'amour française dans le peuple, quand elle se dessèche dans l'état."

Et Pierre Boutang ne le contredisait en rien quand il posait l'amour comme "… moteur réel et la cause des sociétés vivantes".

"Ils furent aimés parce que la justice et le bien commun étaient l'habitude et la raison d'être de la dynastie".

Nous avons donc, à notre tour, à inventer cette politique moderne d'amitié autour de notre Prince.

"[...] Il y a un temps pour détruire. La France n'a que trop vécu ce temps-là. Il y a aussi un temps pour construire, c'est le temps dans quoi il est urgent que nous entrions aujourd'hui. On ne bâtit pas une nation seul, sur les cadavres de tous ceux qui ne pensaient pas comme vous. Pour bâtir, il faut commencer par accepter l'autre [...] Il nous faut aujourd'hui enterrer nos vieilles querelles et tâcher de nous aimer un peu." (Gabriel Matzneff. La Nation Française, 16 septembre 1964).

Comme en écho par delà le temps écoulé, que semble répondre notre Prince ? :

"[...] Car vient le temps de créer. La France est une création éternelle. Elle a été, elle est, elle se fait tous les jours entre français dans l'amitié fraternelle qui unit les familles d'une même nation. Il vaut la peine de continuer cette œuvre. Prince de la dynastie nationale qui n'a fait qu'un avec la destinée de la France dans ses heurs et ses malheurs, dans ses errements et ses relèvements, j'assume tout le passé, mais pour n'en retenir que le meilleur et le plus beau... Puissé-je pour ma part aider mes compatriotes à retrouver le goût de la France, à aimer la vie de la France, à toujours créer et retrouver la France..." (S.A.R le Prince Jean, duc de Vendôme. Octobre 2000).

Les Manants du Roi veulent porter auprès de tous les français cet esprit dont nous sommes les héritiers.

Transmettre un ami
Imprimer
Réagir

Pour recevoir la Lettre
des Manants du Roi,
j'inscris mon adresse courriel :




Effectuer
une recherche
sur le site :














 
© lesmanantsduroi.com - Tous droits réservés.