Mardi 21 Novembre 2017
Saillies
|
Les Lys d'Or | Les Datura d'Or

De la « crise » sous toutes ses facettes...

Rassurez-vous: les apprentis sorciers se portent au mieux!
Tout doit aller de plus en plus vite. Le saumon doit grandir plus vite...
Etrangement, tout pêcheur qui pratique le noble art de la pêche à la mouche rêve de « pool » poissonneux... Les spéculateurs, eux, règnent sur les « dark pool »...
Nos temps difficiles sous « La dictature du temps », par Pierre Jeanthon...

Portemont, le 2 septembre 2010

La dictature du temps

Plus vite...autoroutes, TGV-avions. Plus vite dans le travail, pour écraser la composante du prix de revient qui résulte de la multiplication du temps chrono par le coût horaire de la main d’œuvre directe. Plus vite...pour mettre sur le marché un nouveau modèle de voiture, de portable...Plus vite pour être le premier et le moins cher. Plus vite, comme pour prouver que l’homme moderne aurait réussi à s’approprier la maîtrise du temps ; comme s’il avait honte de « l’obscurantisme » du Moyen Age qui assimilait l’usure à un péché car elle utilisait le « temps de Dieu » pour engendrer un gain sans travail.
Il faut du temps pour que le gland devienne un chêne de charpente, pour que naisse un bébé et qu’il apprenne son métier d’homme...insupportable au fol orgueil de la manipulation génétique. Ainsi depuis fin juin dernier les autorités sanitaires américaines (la FDA) envisagent d’approuver la mise sur le marché d’un saumon génétiquement modifié issu du laboratoire Aqua Bounty Technologies ; ce poisson présente l’avantage d’atteindre sa taille adulte en 17 mois alors que 3 années sont nécessaires au saumon naturel.

L'ADN du saumon contient environ 40000 gènes. La croissance du poisson opère grâce à une hormone de croissance qui est uniquement activée sous l'effet de la lumière durant les mois d'été. Mais pour augmenter sa quantité de chaire, la société « Aqua Bounty Technologies » a génétiquement modifié l'ADN du saumon pour que sa croissance s'opère tout au long de l'année. Il convertit également de 10 à 30% de plus de sa nourriture en masse musculaire. En conséquence, le saumon peut être commercialisé avec 6 mois d'avance (à 2 ans au lieu de 2.5) et arrive à maturité un an plus tôt. OGM ou naturel, un saumon adulte pèse entre 6 et 7 kg vers 3 ans. Du point vue législatif, la FDA (U.S. Food and Drug Administration) n'approuve pas que ce poisson soit libéré dans la nature s'il n'a pas été préalablement stérilisé. Documents AEFSFM et Aqua Bounty Technologies

http://www.astrosurf.com/luxorion/ogm2.htm

Toujours plus vite, pour gagner plus, ainsi vont les habitués du casino de l’économie virtuelle.

  • L’exemple du pétrole :

 

Janvier 2006

Juillet 2008

Décembre 2008

Mars 2010

Cours du
Sweet light crude (1)

60

145

31

83


(1) cotation au WTI, marché de New York, en dollar par baril.

Fin mars 2010 les 64 pays (principaux producteurs et consommateurs) réunis au sein du Forum International de l’Energie s’interrogeaient sur les raisons du grand yoyo du prix du baril :
- manque de données précises sur les stocks et la consommation de la Chine
- pour A. Salem el-Badri, secrétaire général de l’Opep « les cours ont échappé à tout        contrôle depuis fin 2008 en raison de la spéculation. »
Ce point de vue est partagé par le représentant de la Commodity Futures Trading Commission (CFTC), gendarme de la Bourse américaine, partisan d’un système qui limiterait la valeur des positions prises par les divers intervenants sur le marché : de même le délégué de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), homologue française de la CFTC (Commodity Furures Trading Commission), relève que le pétrole étant un actif banalisé, il existe une demande de pétrole liquide et une autre de « pétrole papier » égale à 35 fois le volume de la première, ce qui explique les milliers de milliards de dollars négociés sur les marchés.
Alors quel remède ? Eh bien on cherche toujours car tous reconnaissent que la puissance des intervenants sur le WTI (Goldman Sachs, Morgan Stanley, Barclays Capital...) est telle qu’ils n’hésiteraient pas à délocaliser leurs bureaux si la régulation du marché devenait trop contraignante.

- Les nouveaux outils de la spéculation -

  • « Le « dark pool. »
  • Mises au point en 2007 après la suppression des monopoles des Bourses nationales, ces plateformes opaques permettent aux participants d’échanger des blocs d’actions en toute confidentialité. Ainsi, dans la plus grande direction, un spéculateur - pardon, un investisseur – peut jouer un titre à la baisse sur une Bourse traditionnelle et le racheter à bon prix sur un « dark pool. » D’abord utilisé aux Etats-Unis cet outil connaît un essor fulgurant en Europe avec des transactions mensuelles qui se chiffrent en milliards d’euros.

    Ce petit graphe de TABB Group estime à 35 % la croissance des volumes de transactions sur les dark pools en Europe d’ici 2011. Par dark pools, TABB Group englobe aussi bien les crossing networks des banques que les dark pools régulés. Un dark pool est une plateforme de transactions où sont exécutés les ordres de manière anonyme.

    http://lupus1.wordpress.com/2010/07/13/lumiere-sur-les-dark-pools/


    L'imagination des financiers est décidément sans limite. Frustrés par les Bourses traditionnelles, certains traders et fonds d'investissement se tournent vers des dark pools. Ces plates-formes alternatives permettent d'échanger des blocs d'actions de manière anonyme.

    L'acheteur ou le vendeur évitent aussi de faire décaler le prix de l'action et réduisent leurs frais de transaction.
    Aux Etats-Unis, le système est déjà gagnant puisque entre 10 et 12 % des ordres sur les actions sont exécutés à travers des dark pools. Les plus connus sont opérés par des banques comme Goldman Sachs ou Crédit Suisse. Quelques indépendants ont aussi réussi, à l'image de Liquidnet. En Europe, la directive Marché d'instruments financiers (MIF), entrée en vigueur le 1er novembre 2007, marque le coup d'envoi de ces plates-formes. Pour le moment, moins de 1 % des actions sont échangées par ce biais.

    De nombreuses initiatives en Europe
    Mais les banques et les compagnies indépendantes y croient dur comme fer. Pour preuve, la plateforme européenne Turquoise a été fondée par neuf banques, dont les établissements français BNP Paribas et Société Générale. Elle sera opérationnelle dès le mois prochain. L'avantage de cette plateforme est qu'elle permet de passer des ordres cachés et des ordres visibles.
    Autre initiative, le groupe américain indépendant Nyfix a lancé Euro Millenium, qui permet d'acheter et de vendre des blocs d'actions européennes.

    Certains se frottent les mains. C'est le cas de GL Trade, qui s'est préparé depuis 2005 à la mise en place de la directive MIF. « Nous pouvons proposer au client d'envoyer son ordre sur une place donnée ou de laisser l'ordinateur trouver la meilleure place pour lui. Il est alors exécuté dans les meilleures conditions », souligne Cyril Barthélémy, responsable architecture chez GL Trade. L'éditeur de logiciels français est aussi capable de relier ses clients aux dark pools qu'ils désirent.

    http://www.jdf.com/expertise/2008/08/09/04014-20080809ARTHBD00120-entrez-dans-le-monde-des-dark-pools-et-des-plates-formes-multilaterales.php

    • Le « trading haute fréquence ».

    Cette pratique boursière consiste à tirer profit des écarts minimes sur les valeurs (actions, monnaies, cours des matières premières) relevées sur les différentes plateformes électroniques (selon la puissance de leur informatique, les valeurs d’un même produit affichées sur les écrans des Bourses peuvent présenter pendant un temps court quelques différences à la seconde ou troisième décimale). Les ordres achats/ventes sont automatiquement déclanchés par les ordinateurs programmés selon des stratégies préétablies construites sous forme d’algorithmes complexes.

    L’efficacité du système est bien sûr directement fonction de la vitesse de calcul des ordinateurs mais aussi de celle de la transmission des données ; d’où l’importance de la localisation géographique des serveurs informatiques qui émettent les ordres.
    A titre d’exemple, la Bourse Nyse Euronext dont le centre informatique est actuellement basé en Angleterre, mais qui opère à New York, va ouvrir un data center dans le New Jersey vers lequel sera transféré une partie des installations anglaises ; le but de l’opération est de permettre des échanges entre clients et salles des marchés avec un temps de réaction inférieur à 50 millisecondes, avantage primordial pour acheter/vendre avant les autres.
    On imagine les aléas susceptibles d’être engendrés par un système aussi sophistiqué ; tel fut le cas lors de la séance  du 6 mai dernier à Wall Street au cours de laquelle le Dow Jones a inexplicablement perdu 9% en 10 minutes avant de se reprendre dans le même laps de temps. Bien entendu les « dark pools » ne sont pas en reste dans l’utilisation du « trading haute fréquence » qui représente aujourd’hui 2/3 des volumes échangés aux Etats-Unis et 1/3 en Europe.

    - Conclusion -
    On constate un décalage croissant entre les performances des entreprises cotées et la valeur de leurs actions en raison du fonctionnement virtuel des Bourses coupées de l’économie réelle. A l’origine le rôle de la Bourse était de permettre aux entreprises soucieuses de leur développement de se procurer de l’argent frais sans avoir recours à l’endettement bancaire ; le vieux péché de cupidité l’a transformée en un casino ouvert aux spéculateurs, ces financiers qui, comme l’écrivait si bien le regretté H. Coston, mènent le monde.
    En son temps ; C. Maurras mettait en évidence l’opposition entre le pays légal et le Pays Réel ; la finance d’aujourd’hui oppose l’économie virtuelle à la réelle...disons que les producteurs de richesses du Pays Réel sont spoliés par les économistes virtuels, parasites malheureusement légalement installés aux commandes de la planète, au nom de la démocratie !

    Pierre Jeanthon
    France Royaliste

    Lire :

    Serveurs...

    Une enquête de Bloomberg a révélé à quel point le marché était désormais dominé par les Exécutions rapide qui n’ont aucun intérêt intrinsèque dans le sort des entreprises ou des industries. Au lieu de cela, des mathématiciens et des informaticiens définissent une cascade de données abstraites. Ils dirigent leurs systèmes et passent au crible les flux d’information pour tenter de profiter des écarts sur les cours. Le HFT (pour High Frequency Trading), comme on les appelle, se développe à un rythme étonnant. Jusqu’à très récemment, en 1998, 3 milliards d’actions échangées constituait une journée très chargée. Le 6 mai, 19 milliards de titres ont été achetés et vendues.
    Les utilisateurs du HFT affirment que les achats et les ventes supplémentaires fournissent de la liquidité qui rend le marché plus efficace. Les machines fredonnent, les ordres électroniques abondent...

    http://weinstein-forcastinvest.net/les-ordres-a-haute-frequence-hft-representent-desormais-jusqua-60-du-volume-negocie-par-jour/

    Transmettre à un ami
    Imprimer
    Réagir

    Pour recevoir la Lettre
    des Manants du Roi,
    j'inscris mon adresse courriel :




    Effectuer
    une recherche
    sur le site :


    Les archives













     
    © lesmanantsduroi - Tous droits réservés.