mardi 17 octobre 2017

Nous contacter


Les archives

Effectuer
une recherche
sur le site :


Pour recevoir
la Lettre
des Manants du Roi, j'inscris mon
adresse courriel :

 

 

 

 

 

 

 

De l'identité française...

Un « grand débat » est lancé. Les « forces vives de la nation », nous a dit le ministre Eric Besson, seront appelées à se prononcer. En serons-nous?
Pour apprécier les enjeux, faire un petit tour d'horizon ne fait pas de mal...

Un homme qui prie est toujours un bien en soi. Qui sommes nous pour lire dans les cœurs ?

Mais est-ce faire injure aux hommes de foi que de dire que certaines prières sont porteuses d'arrière-pensées? Et que ces pensées ne sauraient s'inscrire dans les valeurs de la France éternelle...

Afin que la France puisse toujours être terre d'accueil à qui veut s'y retrouver, parfois s'y reconstruire et en partager toutes les richesses, il importe de porter haut nos valeurs!

Portemont, le 6 novembre 2009

Comment ne pas voir ici que la sauvegarde et le redressement de la France requiert de son peuple le respect résolu de son histoire indivise et la fidélité intraitable à son identité singulière.

Cet héritage, reçu du fond des âges, la France se doit, à l’égard de tous, de le préserver et de le transmettre pleinement aux générations futures, quitte à user progressivement de moyens coercitifs envers ceux qui seraient définitivement réfractaires à en respecter l’intégrité.

Les Français doivent se mettre au diapason de cette exigence, en gardant toujours à l’esprit certaines vérités immuables.

Relisons ici avec profit Ernest Renan : « Une nation est une âme, un principe spirituel. Deux choses qui, à vrai dire, n’en font qu’une, constituent cette âme, ce principe spirituel. L’une est dans le passé, l’autre dans le présent. L’une est la possession en commun d’un riche legs de souvenirs ; l’autre est le consentement actuel, le désir de vivre ensemble, la volonté de continuer à faire valoir l’héritage qu’on a reçu indivis » (Ernest Renan, Qu’est-ce qu’une nation ?).
L’âme de la France comporte, avec ses racines chrétiennes, une composante essentielle qu’elle doit cesser de se dissimuler si elle veut ne pas se perdre, à jamais.

En discernant, en vérité, les voies et moyens de penser son avenir, la France se doit de ne pas céder au piège dévastateur du multiculturalisme qui ne peut, à coup sûr, que lui être fatal.

Relire de Karim Ouchikh :

« Les barbares sont parmi nous! » Un appel au réveil pour un authentique projet d'avenir pour tous les Français!

http://www.lesmanantsduroi.com/articles2/article35659.php


La prière au « Capitole »...


New York...


New York...


Au « Colisée »...


Marseille...


Paris...


Le Caire, certes... mais sommes nous en Egypte?

Transmettre à un ami
Imprimer
Réagir

 

 

 
© lesmanantsduroi - Tous droits réservés.