Vendredi 18 Août 2017
Communiqués
|
Les actions des Manants | La Famille des Manants

Les choix de civilisation se précisent...

Des groupes de réflexion travaillent, analysent, dressent des constats. Tous recherchent les causes de nos temps si difficiles. Des points de convergences se dessinent. Des « fondamentaux » communs peuvent être énoncés... Tous se reconnaissent des mêmes « racines ». Certes, des différences, quelques divergences, peuvent être relevées. Qu'importe, elles témoignent de la richesse humaine. Nous vous entretenons régulièrement du « Réseau Regain », de « Sed Contra – les chercheurs de sens »… Nous vous présentons aujourd’hui «La Dizaine de  Magistro, pour donner du sens à la chose politique »…

« Magistro », mis à l’eau, pardon ! sur la toile, en 2008, est en pleine vitesse de croisière et garde le cap !
Embarquez sans tarder…

Portemont, le 20 janvier 2011

Dans un monde qui se déstructure, confus et brouillé, gavé d'informations ("toujours plus d'infos" !) mais frappé d'amnésie (sélective), simplifié par des clichés et des slogans, déformé par l'effet de zoom des médias, façonné par "le 20 heures" (identique partout avec les mêmes mots, les mêmes images), ... nous sommes domestiqués pour ne plus devenir que des consommateurs "téléguidés", infantilisés, déracinés, ... des "supporters", des clones, des zombis, ... contraints par la pression croissante de la pensée unique, de la "norme", de la mode, du "correct" !
Dans une démocratie "médiatique", volontiers démagogique et impudique, sensible par nature à la manipulation, alors que la fonction politique - captive d'une oligarchie soumise à l'esprit de meute des grands medias et à leur vision d'un monde conformé selon leurs vues - cède à la langue de bois, à la loi marchande de l’offre et de la demande, se réduit au conflit des ambitions personnelles, se mêle au monde du spectacle et parfois du "n'importe quoi" pour privilégier l'immédiat, la "pub", l'image avec ses pièges, l'émotion, les sondages, les "petites phrases", le "buzz", le "scoop", ... il faut retrouver autonomie et esprit critique, discerner l’accessoire et l'important, l'immédiat et le plus long terme, l’apparent et le réel, ... montrer que la vraie ligne de fracture se situe au niveau de quelques fondamentaux politiques authentiques - véritable enjeu de civilisation - par-delà les modèles souvent contestables portés par les médias et les jeux de rôles (trop souvent au détriment de l'intérêt général) des politiciens, dits de droite, dits de gauche ou d'ailleurs.

Pour cela,
MAGISTRO donne la parole à des personnalités de conviction et à l'esprit libre, de toutes origines, de toutes générations, de toutes confessions, de toutes professions, - à l'exclusion des "idéologues" et des "professionnels" captifs de leurs petits arrangements partisans et/ou de leur intérêt personnel - réunies ici du seul fait de leur adhésion personnelle à des fondamentaux validés par la raison et par l'histoire, de leur attachement au bien commun et à dire le vrai, pour apprécier, sans concession de langage - et indépendamment les unes des autres - les évènements présents ou passés.
Leurs études, leur métier, leur expérience, leur confèrent l'autorité nécessaire pour fixer des repères et appréhender le monde tel qu'il est, sans céder au rêve, au mensonge ou à l'utopie.

Des fondamentaux, donc …

Notre civilisation passe par un moment terrible. Nous avons tout perdu. En période de crise, il faut se référer aux valeurs fondamentales qui ne sont pas si nombreuses. Donc, en revenir à l'essentiel, par exemple, au message du Christ qui, mieux et plus profondément que n'importe qui, a rendu à l'homme sa propre transparence. Par exemple, il nous a enseigné que la loi est faite pour l'homme et non l'homme pour la loi. Une découverte révolutionnaire qui n'avait jamais été appliquée : l'homme comme fin et non comme moyen. Si notre civilisation est à l'agonie, c'est parce que nous avons oublié cette vérité toute simple" 

Roberto ROSSELLINI à propos de son film "Le Messie" (1985)


 - de la dimension spirituelle - du fait religieux -
       du rejet de l'athéisme et du matérialisme - Pas de dieu si ce n'est Dieu.
- dela personne humaine, principe des institutions, libre donc responsable,
       pleinement reconnue dans ses devoirs et dans ses droits,
       du respect de sa vie, dans toutes ses composantes (physique, intellectuelle, morale, spirituelle, religieuse)
 - de la liberté d'entreprendre,  du travail (fonction structurante de l'homme).
     - de la famille, comprise comme l'union durable d'un homme et d'une femme, centrée sur l'éducation de leur(s) enfant(s).
 - de la réalité des intérêts nationaux dans le monde.
- de la fonction subsidiaire  d'un Etat régalien, maître de son autorité, impartial, digne d'exemple.
- d'une vision de l' Europe constituée par son histoire commune, respectueuse de ses origines, à la géographie définie, consciente de son appartenance, créatrice d'une culture.
- de l'existence objective du beau, du vrai
(G.Romain-Desfossés)

A lire dans « Magistro » ?

Une belle moisson d’articles…

http://www.magistro.fr/index.php?option=com_content&view=section&id=4&Itemid=80

Vous retrouvez des « auteurs » que nous vous avons maintes fois recommandés…

http://www.magistro.fr/

Quelques réminiscences ?...

Transmettre à un ami
Imprimer
Réagir

Pour recevoir la Lettre
des Manants du Roi,
j'inscris mon adresse courriel :




Effectuer
une recherche
sur le site :














 
© lesmanantsduroi - Tous droits réservés.