Vendredi 24 Novembre 2017
Communiqués
|
Les actions des Manants | La Famille des Manants

Nos temps sont difficiles...

Nous ne jouerons donc pas avec les mots... Le 11 novembre 1940, des jeunes patriotes ont dit « Non! ». Patriotes, ils l'étaient tous, bien au-delà des « étiquettes » que les uns et les autres  entendent leur faire endosser au gré des filiations qu'il est de bon ton d'afficher...
Des toujours « jeunes » royalistes de ces temps difficiles sont toujours parmi tous. Nous pensons à « Grand Loup » - Jacques Dejouy -, à André Pertuzio et d'autres...

Portemont, le 10 novembre 2010

Communiqué du « Rassemblement pour l'indépendance de la France »

En ce 11 novembre 1940, 3.000 à 5.000 étudiants convergent courageusement vers les Champs-Elysées pour commémorer la signature de l’Armistice, vingt deux ans après la fin des combats effroyables de la Première Guerre mondiale. Qu’ils soient gaullistes ou royalistes, ils entendent tous braver la menace des forces allemandes en défiant pareillement l’occupant pour la première fois depuis juin 1940.
La répression sera brutale : la France doit déplorer une centaine d’arrestations et les blessés se comptent alors par dizaines.
Soixante-dix après ce sursaut patriotique, qui annonça la libération et le redressement de notre pays, les Français se souviennent avec émotion de l’héroïsme dont fit preuve la jeunesse française.
Confrontés aux périls qui, chaque jour, guettent à présent l’indépendance et la souveraineté de la Patrie, nos compatriotes sont invités, dans un même élan vital, à honorer ensemble la mémoire de nos aînés de1940.
Le Rassemblement pour l’Indépendance et la Souveraineté de la France appelle les Français à participer nombreux à la manifestation du souvenir qui se déroulera le 11 novembre 2010, à 19 heures 30, à hauteur de la sortie Champs-Elysées de la station « Charles de Gaulle-Etoile».

Alain Bournazel                   Karim Ouchikh               Pierre Hervieux
Secrétaire général du RIF - Vice-président du R.I.F - Membre du Bureau national du R.I.F


André Pertuzio


Le 11 novembre 1940...
« Les étudiants et lycéens parisiens décidèrent d’en faire un symbole de résistance. L’initiative de la manifestation revient largement à la Corpo de droit, fondée en 1934, et largement pénétrée par les idées de l’Action française. Il y eut bien sûr d’autres nationaux, des gaullistes de la première heure, et même quelques communistes bravant les ordres du parti, mais les principaux animateurs de la manifestation, Jean Ebstein-Langevin, vice-président de la Corpo, Alain Griotteray, André Pertuzio président de la Corpo, étaient issus de la mouvance royaliste. Parmi les nombreux lycéens de Buffon, Janson de Sailly, Saint-Louis…, présents ce jour-là, beaucoup de royalistes également dont un certain Roger Nimier, le futur romancier alors collégien au lycée Pasteur de Neuilly. »

Transmettre à un ami
Imprimer
Réagir

Pour recevoir la Lettre
des Manants du Roi,
j'inscris mon adresse courriel :




Effectuer
une recherche
sur le site :














 
© lesmanantsduroi - Tous droits réservés.