vendredi 28 avril 2017

Nous contacter


Effectuer
une recherche
sur le site :


Pour recevoir
la Lettre
des Manants du Roi, j'inscris mon
adresse courriel :


 

 

 

« Cargaison d'images »...

« ... de photographies, de beaux textes, de tableaux de maîtres, de réflexions d'auteurs connus ou méconnus... » Aurions-nous pu résister?  Le nom de « Marine Poésies » nous convainquait d'embarquer sur la « Chronique d'un Bateau-Livre - Ancré  à   Vesuna ». Un journal de bord tout à la fois « enraciné » et « volage »...

Larguons les amarres avec « Marine Poésies »!

Cap sur :

http://certiferme.com/blog/artistes.html

Portemont, le 8 mars 2010

AUX SERVANTS DE TOUTES LES MARINES

Du Maître de bordée j'ai longtemps admiré
Profil de médaille et sa gueule d'acteur
Casquette bien cirée, chevrons jolis dorés,
Physique de héros, fossette à la Cooper

J'ai voulu imiter, démarche chaloupée
Regard bleu horizon, espoirs et ambition.
Mais la vie de marin, les quarts à la coupée
Les longues traversées, les drames sans raison

Ont fini par briser mon cœur lourd d'apprenti.
Triste, seul, j'ai coulé, délaissant chimères,
Et l'âme nue -errant- mon rêve anéanti
Las des combats, pétri de colère

Là où le roi furieux capture frégates et vaisseaux
Où Neptune vitupère et noie l'homme loyal
A l'heure du trépas sous les fonds abyssaux
J'ai crié : "Marine je t'aime" et mon amour fatal.

Jean-Jacques Dallemand

Copyright2009inMisène/Colosséo


Fille de marin
Texte dédié à Alice CECCOTTI

Du vivant d'mon ancêtre un brave timonier
suspendu aux fenêtres les draps blancs nature
se la coulaient douce. De la cave au grenier
les minots Tom Pouce déployaient voilure.

Les guerres accomplies, les hommes ensevelis
Pour la paix -pour l'honneur- récusaient le passé
les messes les complies...pour l'attrait d'un vrai lit
D'un jupon et d'un cœur...Adieu les trépassés.

Encriers et plumes des malles surgirent
Picasso et Renoir, grimoires et parchemins,
Vieux cols durs, enclumes, le martyre subirent.
On vida les tiroirs. Sur l'or on mit la main.

Et moi je vous l'avoue ; comptable des deniers
De filles n'aurez plus ni d'amour très bientôt.
Au supplice de la roue nous serons les derniers,
Au gibet résolus. A Nantes et à Bordeaux.

Tant qu'il est mort on n'fait plus rien !
Pis ou mieux encore l'ancêtre au p'tit génie,
C'est heureux, fut un sacré marin.
Certes, l'avait pas tort en prêchant l'harmonie.

Jean Jacques Dallemand


EVASION

Encore adolescent, le grand port de Lorient
En rêve m'apparut -triomphal- maussade -
Vie brève -gosse de rue- Perceval en Orient
J'attaquai cœur en sang, paré aux Ambassades

Le corps déjà mouvant, l'esprit en carénage
Je fis vœu d'évasion...avarie de trésor !
Jouer à Robinson paysan sauvage
Sans Indien poursuivant; balisant au corps mort.

Conjuguer cyclone à la Jamaïque
En tous modes -tous temps- partir pour Haïti
Relier mon tramway aux récifs magiques
Embarqué -révolté- à l'avant du Bounty.

Enivré de lectures j'assignai la rivière...
Bergerac verdoyant paraissait Liverpool.
Le clocher d'aventure étouffa ma carrière.
Le pays sommeillant s'éveilla "Belle Poule".

Obstiné -rugissant- chevauchant son Narval
Vieux brigand si amer ; J'ai nommé Mac Orlan
De Vénus surgissant ordonna ; "Sois Vassal
Du Livre, de la Mer, des Voiles ondulant...

 Jean-Jacques Dallemand

« Iconographies introduites, Les Manants du Roi »

Transmettre un ami
Imprimer
Réagir

 

 
© lesmanantsduroi - Tous droits réservés.