vendredi 24 novembre 2017

Nous contacter


Effectuer
une recherche
sur le site :


Pour recevoir
la Lettre
des Manants du Roi, j'inscris mon
adresse courriel :


 

 

 

Dans cette affaire, nous veillerons à ne pas être « chocolat »… !

Nous le devons bien à tous les Gardes suisses. Remercier encore et toujours la famille « Vallet-Baux ». Ne baissons pas la garde. La pétition pour la « Reconnaissance du sacrifice des gardes suisses » recueille près de 2000 signataires ! Continuons…

A toutes les « Manantes » et à tous les « Manants du Roi », pour les Gardes suisses, « Châpeau bas ! »

Et n’oubliez pas la pétition…

Portemont, le 15 janvier 2008

Chers amis,

La pétition pour la reconnaissance des Gardes suisses au service de la France en général et le sacrifice de certains d'entre eux les 10 août, 2 et 3 septembre 1792 recueille près de 2000 signataires !
Un flux continu, singulier et très régulier. Continuez !

Le 9 novembre dernier, j'ai rencontré  au Ministère de la Culture, Madame Marie-Christine LABOURDETTE, Conseillère chargée de l'architecture, du patrimoine, des musées et de l'archéologie préventive, membre du cabinet de Madame Christine ALBANEL, Ministre de la Culture et de la Communication.

J'ai demandé officiellement, en votre nom et celui de l'association Mémorial gardes Suisses l'autorisation de poser une plaque à la Chapelle Expiatoire à la mémoire des Gardes suisses.

Après avoir exposé à Madame LABOURDETTE  que trois inconvénients majeurs s'opposaient au transfert de la plaque actuelle, malgré l'autorisation écrite de l'ancien Ministre de la Défense, Madame Michèle ALLIOT-MARIE :

- la plaque appartient à une Fondation suisse ( la Fondation 1792) et un dépôt a été signé avec le Ministère de la Défense ; La Fondation, d'après mes informations,  ne souhaite pas un transfert.

- la demande de dépôt de la plaque à la mémoire des Gardes suisses à la Chapelle Expiatoire, a été, pour plusieurs motifs, rejetée par le Ministère de la Culture, qui ne peut donc revenir sur sa décision.

- enfin, le Président de la Confédération suisse ne souhaiterait en aucun cas dévoiler une seconde fois la plaque actuellement conservée au Musée de l'armée aux Invalides,

j'ai proposé à Marie-Christine LABOURDETTE l'apposition d'une nouvelle plaque, commémorant la présence des Gardes suisses en France pendant près de quatre siècles, leur nombre, près d'un million d'hommes, dont la moitié sont morts pour la France.

Je me suis permis de signaler, qu'excepté la rue des suisses à Paris ainsi que le musée de Rueil-Malmaison, la France n'avait jamais reconnu la présence des suisses, soit un quart de l'armée française et qu'une reconnaissance ne pourrait qu'apporter aux bonnes relations entre nos deux pays.



J'ai exprimé fermement ma volonté d'y associer les Gardes suisses morts assassinés le 10 août et les 2 et 3 septembre 1792 : "les suisses ont été admirables aux Tuileries " Victor HUGO.

Le nombre de pétitionnaires, la qualité des signatures, écrivains, historiens, juristes, officiers, descendants de Gardes suisses a interpellé Madame LABOURDETTE.

J'ai indiqué également la volonté de l'association Mémorial Gardes suisses de participer à la rénovation de la Chapelle Expiatoire où reposent un grand nombre de Gardes suisses.

Madame LABOURDETTE  m'a informé à l'issue de notre entretien d'une proposition à venir par courrier du Ministère de la Culture.

Vous trouverez ci-joint la première liste des Gardes suisses que tant de signataires me réclamaient : une plaque nominative sera élevée un jour prochain à leur mémoire.

Aux nombreux descendants des Gardes suisses qui me soutiennent, je dis à nouveau toute ma reconnaissance ; ils viennent d'être rejoints par Monsieur Von REDING.Qu'ils reçoivent tous notre soutien très cordial.

La pétition continue plus que jamais ; un mouvement d'espoir s'est levé ! Faites circuler ce message de paix, de reconnaissance et d'hommage aux hommes, qui "Honneur et Fidélité" se sont battus pour nous !

Dans vos réseaux, faites signer la pétition, adhérer à Mémorial Gardes suisses, ce qui permettra de financer la plaque.

En cette période de l'année, je transmets à tous mes meilleurs voeux, de bonheur et de santé.

Enfin, je voudrais dire combien notre association a été marquée par le décès de Serge de Beketch et de Pierre Pujo, tous deux signataires.

Sans relâche, continuons,

Bien à vous,

Jean-Christophe VALLET
mail : vallet.baux@wanadoo.fr

Visitez  : http://www.gardessuisses.blogspot.com/

Pétition pour la reconnaissance du sacrifice des Gardes suisses.
A transmettre à :

« Pétition Gardes Suisses »
Cidex 62
21250 CORBERON

ou par mail à :
vallet.baux@wanadoo.fr
ou par courriel soutenant simplement l’action entreprise
Visitez le blog : http://www.gardessuisses.blogspot.com/

 

Le 10 août 1792, le roi Louis XVI est avec sa famille au palais des Tuileries, défendu par 1.100 Gardes Suisses et quelques-uns des Gardes Nationaux et gendarmes restés fidèles au Roi. Danton, qui veut en découdre avec ce monarque qui refuse de signer certains décrets, mobilise environ 17.000 hommes et les envoie aux Tuileries.

Alors que les Gardes Suisses viennent de surmonter victorieusement le premier assaut, Louis XVI leur donne l’ordre de cesser le feu et de regagner leur caserne à Courbevoie. En chemin, ils sont massacrés, assassinés par les assaillants du palais, puis atrocement mutilés par une foule en folie.

630 Gardes meurent ainsi, et 156 sont faits prisonniers. Sans défense, ils seront à leur tour assassinés puis mutilés dans leur prison lors des massacres du 2 septembre 1792. Leurs corps seront jetés dans un vaste charnier, à l’endroit où Louis XVIII fit construire la Chapelle Expiatoire.

C’est une simple goutte de sang, puisque la Révolution française fera entre 600.000 et 800.000 victimes. Mais l’heure de toutes les repentances, du débat sur la colonisation au refus de célébrer le bicentenaire de la victoire d’Austerlitz, est peut-être aussi celle d’assumer entièrement notre passé.

En témoignage de reconnaissance et d’amitié au peuple suisse, les signataires demandent que la plaque à la mémoire des Gardes Suisses, dévoilée en France par le Président de la Confédération Suisse, Monsieur Samuel SCHMID, le 18 novembre 2005, actuellement conservée aux Invalides et portant l’inscription suivante :

« Invictis pax-per vitam fortes, sub iniqua morte fideles
À la loyauté et au courage des Suisses
En l’honneur de tous ceux qui ont vaillamment combattu et se sont sacrifiés pour rester fidèles à leur serment lors des journées des 10 août, 2 et 3 septembre 1792
Sont tombés en combattant avec vaillance et reposent en ce lieu : 26 officiers, environ 760 soldats
Ont survécu grâce à l’habileté de leurs amis : 16 Officiers, environ 350 soldats »

soit transférée à la Chapelle Expiatoire, construite sur le lieu du charnier qui recueillit leurs dépouilles et y soit fixée, signe visible du devoir de mémoire notre pays ».

Signataires de la pétition pour la reconnaissance de sacrifice des Gardes Suisses qui sera transmise  à Monsieur le Président de la Confédération Suisse par l’intermédiaire de Son Excellence, Monsieur l’Ambassadeur de Suisse en France,
Ainsi qu’à Monsieur le Maire de Paris,
A Monsieur le Ministre de la Culture du Gouvernement français,
Et à toutes les autorités que nous jugerons bon de contacter pour obtenir la pose de cette plaque sur les murs de la Chapelle Expiatoire :
Nom(s), Prénom(s), ville(s), signature(s) mail


Gardes suisses morts les 10 août, 2 et 3 septembre 1792

«Le Roi ordonne aux Suisses de déposer à l'instant leurs armes et de se retirer dans leurs casernes», écrit Louis XVI.

Je remercie du fond du cœur celles et ceux qui m’aident à établir cette liste encore incomplète.

Jean-Christophe Vallet

AFFOLTER Jean, de Soleure, tué le 10 août
ALBOT Jean, de Lucerne, tué le 10 août
ALLIMANN, originaire de Soleure, adjudant, massacré à la prison de la Conciergerie
AUGER Jean, de Soleure, tué le 10 août
BADER Jean, de Lucerne, tué le 10 août
BAPST Claude, de fribourg, tué le 10 août
BACHMANN Pierre, de Soleure, tué le 10 août
BAUMANN Abraham, de Berne, tué le 10 août
BAUMANN Léonce, de Soleure, tué le 10 août
BAUMANN Urs, de Soleure, tué le 10 août
BEGOULLE Jacques, de Genève, tué le 10 août
BEKIN, (BEGUIN) chirurgien major, tué sur le champ de bataille
BERNHARD Jean, sergent major, de Soleure, tué le 10 août
BERNHARD Nicolas, de Soleure, tué le 10 août
BERTSCHY Jean, de Wünevill, (Fribourg), fusilier au régiment des gardes suisses, tué le 10 août 1792.
BERTSCHI Joseph, de Fribourg, tué le 10 août
BESANCON Jean-Daniel, de Genève, tué le 10 août
BOSSI Jacques, des grisons, tué le 10 août
BRODER Bartholomé, de St Gall, tué le 10 août
BRUNNER Joseph, de Soleure, tué le 10 août
BUCHER François Joseph, de Unterwald, tué le 10 août
BUCHER Josqeph Gerold de Zug, tué le 10 août
BUELER Fridolin, caporal tambour de Lucerne, tué le 10 août
CAGLIERI Joseph, du Tessin, tué le 10 août
CASTELLA Pierre, de fribourg, tué le 10 août
CHAULET Simon-Bernard, Valaisan entré au régiment en tant que tambour, le 21 février 1768. Nommé tambour-major de la compagnie générale le 30 mai 1779, le malheureux est littéralement haché en morceaux dans la chambre de la Reine, le 10 août 1792.
CHAUMARTIN Claude, de Fribourg, tué le 10 août
CHESSEX David Abraham de Waatland, tué le 10 août
CHIODI Pietro, du Tessin, tué le 10 août
CHOISY Jean-Antoine, de Genève, tué le 10 août
CHOLLET (caporal), vaudois né à Payerne. Mort le 10 août 1792.Son habit a été rendu à sa famille ; cette relique est exposée au Château de Penthes.
CHOLLET, originaire du Valais, adjudant, massacré à la prison de la Conciergerie
CHOLLET, tambour-major, massacré à la prison de la Conciergerie
CLAUSEN François, du Valais, tué le 10 août
COSANDEY Louis, de Belfaux, (Fribourg), soldat, tué le 10 août 1792
CUPILLARD Jean-François, né à la Roche en 1766. Arrivé le 29 décembre 1784 à la caserne de Rueil. Il est tué le 10 août 1792
DÄNNLER André, de Berne, tué le 10 août
De BACHMANN Von Karl Josef, natif du canton de Glavis, guillotiné le 3 septembre 1792 à l’age de 3 ans (jeté au cimetière de Montmartre).
De CAPREZ, originaire des Grisons, second sous lieutenant, tué le 10 août
De CASTELLA D ORGEMONT, originaire de Fribourg, sous-lieutenant, massacré à la prison de la Conciergerie
De CASTELBERG, Joachim, originaire des Grisons, lieutenant des grenadiers, (Leutants) tué le 10 août.
De DIESBACH Hubert, de Fribourg, 1er Lieutenant, (1.Leutnants), tué le 10 août.
De DIESBACH-STEINBRUGG Romain de, né en 1773 massacré à l’Abbaye le 2 septembre 1792, enseigne au régiment des Gardes suisses à Paris.
D ERLACH Karl, de Berne, Capitaine, (hauptmann) tué le 10 août (deux femmes lui scièrent lentement la tête)
D ERNEST, (Von Ernst) originaire de berne, 1er sous lieutenant, massacré à la prison de la Conciergerie
De FORESTIER, originaire de Fribourg, 1er  sous-lieutenant, tué le 10 août
De GLATZ Philippe, lieutenant, le 10 août 1792
DE GLUTZ Philippe, de Soleure, second lieutenant, tué le 10 août
De GOTTRAU Jacques Philippe, originaire de Fribourg, tué le 10 août.
De MAILLARDOZ, Marquis, originaire de Fribourg, Lieutenant Colonel, massacré à la prison de la Conciergerie.
De MAILLARDOZ Jean, originaire de Fribourg, second sous-lieutenant, tué le 10 août
De MAILLARDOZ, Simon, originaire de Fribourg, second lieutenant, tué le 10 août.
De MULLER, originaire d’Uri, second sous lieutenant, tué le 10 août
De REDING de BIBEREGG Joseph, capitaine, blessé le 10 août puis massacré à la prison de l’Abbaye
De SALIS-ZIZERS, Rudolf, Baron, originaire des Grisons, aide-major, massacré à la prison de la Conciergerie.
De WALTNER, Comte, 1er sous lieutenant, tué le 10 août
De WILD Joseph Victor Léonard, de Fribourg, Major, assassiné, « massacré » le 3 septembre 1792 à la prison de la Conciergerie
De ZIMMERMANN Louis, originaire de Lucerne,  lieutenant, massacré à la prison de la Conciergerie
DEFOREL Antoine, de Fribourg, tué le 10 août
DELLEY Antoine, de Fribourg, tué le 10 août
DESCHOUX Pierre, de Fribourg, tué le 10 août
DIEMAND Urs Joseph, de Soleure, tué le 10 août
DORAND Jacques, de Fribourg, tué le 10 août
DORSIVAL Pierre, de Genève, tué le 10 août
DOSENBACH Joseph Antoine, de Zug, tué le 10 août
DUCRET Nicolas, de Fribourg, tué le 10 août
DULHEVOZ Pierre, de Vaud, tué le 10 août
EBLI Joseph marie, de Unterwald, tué le 10 août
ENTZER Abraham, de Berne, tué le 10 août
FALCONNET Jean-Louis, de Vaud, tué le 10 août
FELDWEBEL de Waatland
FLUELY Pierre, de Soleure, tué le 10août
FREYER Jean-Georges, de Soleure, tué le 10 août
GATTIKER Balthasar, de Zug, tué le 10 août
GATTIKER Gaspard, de Zug, tué le 10 août
GAVILLOT Noé, sergent, de Fribourg, tué le 10 août
GEINHARD Rodolf, de Soleure, tué le 10 août
GENDRE Etienne, de Fribourg, tu le 10 août
GENILLOUD François, de Fribourg, tué le 10 août
GENNY Jacques, de Soleure, tué le 10 août
GENOUD Joseph, de Fribourg, tué le 10 août
GERBER Joseph, de Soleure, tué le 10 août
GLAISEN François, du Valais, tué le 10 août
GLARNER Joseph, de St Gall, tué le 10 août
GLUTZ Joseph, de Soleure, tué le 10 août
GOBET François, de Fribourg, tué le 10 août
GÖTSCHMANN Jacques, de Fribourg, tué le 10 août
GROS, de Waatland, tué le 10 août
GROSS Joseph, de Fribourg, tué le 10 août
GUY Moïse, de Genève, tué le 10 août
GWERDER Joseph, tué le 10 août
HALBENLEIB Dominique, de Soleure, tué le 10 août
HALBENLEIB Joseph, de Soleure, tué le 10 août
HÄRTLI Pierre, des Grisons, tué le 10 août
HAYMOZ Christe, de Fribourg, tué le 10 août
HEFTI Fridolin, de Glaris, tué le 10 août
HERZOG Gaspard Antoine, d’Argovie, tué le 10 août
HOFER Joseph, de Soleure, tué le 10 août
HUBER Joseph Maria, de Unterwald, tué le 10 août
HUEBER Joseph Jost, de Lucerne, tué le 10 août
HUGY Joseph, de Soleure, tué le 10 août
HUGY Urs, de Soleure, tué le 10 août
ITEN Beat Charles, de Zug, tué le 10 août
JAUN Jean, de Berne, tué le 10 août
JECKER Frédéric, de Soleure, tué le 10 août
JEKELMANN Jean, sergent major, de Fribourg, tué le 10 août
JUNGO Jean, de Fribourg, tué le 10 août
KÄCH Joseph, de Soleure, tué le 10 août
KAUFMANN Jean, de Soleure, tué le 10 août
KAYSER Joseph, de Soleure, tué le 10 août
KLOTTER Blaise Antoine de Zug, sergent, tué le 10 août
KOCHER Urs Joseph, de Soleure, tué le 10 août
KULLY Benoît, de Soleure, tué le 10 août
KUNTNER Joseph, de Soleure, tué le 10 août
KUNZ Gaspard, de Unterwald, tué le 10 août
LAMBART Charles, de Soleure, tué le 10août
LE CANU, tué le 10 août
LEHMANN Jean, de Fribourg, tué le 10 août
LENDY Conrad, de St Gall, tué le 10 août
LEUW Baptiste, de Glaris, tué le 10 août
LEUW Charles, de Glaris, caporal, tué le 10 août
LORENZ Philippe, des Grisons, tué le 10 août
LUCHSINGER Jean, de Glaris, tué le 10 août
LUSTENBERGER Joseph, tué le 10 août
MAFFLE Jacques, de St Gall, tué le 10 août
MAINGUET Jean-Joseph, tué le 10 août
MANUSSON Pierre, de Vaud, tué le 10 août
MENOUD Jean, de Bulle, (Fribourg) fusilier, 10 août 1792
MENOUD Joseph, de Bulle, (Fribourg), fusilier, 10 août 1792
MESSMER Jean-Georges, de St Gall, tué le 10 août
MEYER Jean-George, de Soleure, tué le 10 août
MEYER Joseph, de Soleure, tué le 10 août
MINOD Charles, de Vaud, tué le 10 août
MINOD François Moise, de Vaud, tué le 10 août
MOETTRAU Jean, de Fribourg, tué le 10 août
MONTMOLLIN de Georges-François, né à Neuchatel le 18 janvier 1769.Il intègre le régiment des gardes suisses avec le grade d’enseigne le 3 juillet 1792.Il est Tué le 10 août 1792 alors qu’il est adossé à la statue de Louis XV, aujourd’hui statue de la Liberté place de la Concorde.
MÜLLER David, de Soleure, tué le 10 août
MÜLLER François, officier, de Soleure, tué le 10 août
MULLER Franz, de Uri, Officier
NIEDERBERGER Nicolas, de Unterwald, tué le 10 août
NIDERIST Joseph balthasar
NIGGLI Georges, des grisons, tué le 10 août
NIQUILLE Joseph, de Fribourg, tué le 10 août
ODERMATT Nicolas, de Unterwald, tué le 10 août
OEGLER Jean, de Soleure, tué le 10 août
OLLENBACH Sébastien, de Soleure, tué le 10 août
OYERLI Antoine, de Soleure, tué le 10 août
PAGE Baptiste, de Fribourg, tué le 10 août
PEISSARD Jean, de Fribourg, tué le 10 août
PERRET Louis, de Neuenburg, tué le 10 août
PERRIN Joseph, de Fribourg, tué le 10 août
PEYLARD David, de Vaud, tué le 10 août
PFEIFFER, caporal, tué le 10 août
PFIFFNER Bartholmé, de St Gall, tué le 10 août
PFISTER, de Lucerne, tué le 10 août
PILLIOUD Jean, de Châtel St Denis, fusilier, le 10 août 1792
PITHOU Claude, de fribourg, tué le 10 août
PROGIN Louis, de Misery, (Fribourg), tué le 10 août
PYTHARD Claude, d’Albeure, soldat, tué le 10 août 1792.
PROGIN Louis, de Misery, soldat, tué le 10 août 1792.
RAPPOUX Nicolas, de Fribourg, tué le 10 août
RICHTER, de Genève, officier, chirurgien, tué le 10 août
RINDERKNECHT Jacques, de Zurich, tué le 10 août
ROFFLER Etienne, des Grisons, tué le 10 août
ROSSET Nicolas, de Fribourg, tué le 10 août
ROTH Urs, de Soleure, tué le 10 août
ROULLIN Joseph de Belfaux, (Fribourg) soldat, tué le 10 août 1792
ROUX Claude, de Fribourg, tué le 10 août
RUEFLI Urs, de Soleure, tué le 10 août
SAINT MARTIAL Treil, tué le 10 août 1792. Son cadavre a été retrouvé aux environs des Tuileries
SAINT VENANT FORESTIER Louis, de fribourg (Unterleutant), tué le 10 août
SÄSSELY Jean, de Soleure, tué le 10 août
SCHERRER Jean, de Soleure, tué le 10 août
SCHLUEP Urs, de Soleure, tué le 10 août
SCHMID Georges, de Turgovie, tué le 10 août
SCHODELET Jean, de Fribourg, tué le 10 août
SCHODELET Joseph, de Fribourg, tué le 10 août
SENSONENS François, de Fribourg, tué le 10 août
SIFFERT Jacques, sergent, de Fribourg, tué le 10 août
SINGER Xavier, de Lucerne, tué le 10 août
SCHWÄGLER Joseph Antoine, de Lucerne, sergent major, tué le 10 août
SCHWITER Franz
SIMMLER Salomon, de Zurich, tué le 10 août
SPÜTY Jean, de Soleure, tué le 10 août
STALDER Caspar, de Lucerne, sergent, tué le 10 août.
STAPFER Jacques, de Zurich, tué le 10 août
STAPFER Jean, de Zurich, tué le 10 août
STRAUSAK Joseph, de Soleure, tué le 10 août
STUBER Jacques, sergent, de Soleure, tué le 10 août
THEILER Jean, de Zurich, tué le 10 août
THORIN François, de Fribourg, tué le 10 août
TISSOT Blaise de Neuenburg, tué le 10 août
TRUOG Jacques, des Grisons, tué le 10 août
TSCHOPP Alois, de Lucerne, tué le 10 août
VALLOTTON Jacques David, de Vaud, tué le 10 août
VALLOTTON Jérôme David, de Vaud, tué le 10 août
VICHT Antoine, de Fribourg, tué le 10 août
VOGELSANG Joseph, sergent major,  de Soleure, tué le 10 août
VOLAND Urs Joseph, de Soleure, tué le 10 août
VONMATT Jacques, de Unterwald le Haut, tué le 10 août
WACHTER Paul, de St Gall, tué le 10 août
WACHTM, tué le 10 août
WALKER Urs, sergent major de Soleure, tué le 10 août
WELTY Joseph, de Soleure, tué le 10 août
WILD, tué le 2 ou 3 septembre à la Conciergerie
WITTMER Joseph, de Soleure, tué le 10 août
WYS Joseph, de Soleure, tué le 10 août
ZIMMERMANN Louis, de Lucerne, officier tué le 2 ou 3 septembre 1792
ZIMMERMANN Michel, de Unterwald, tué le 10 août
ZYSAT Jos, de Unterwald, tué le 10 août
2 enfants , de 9 et 15 ans, petits tambours, tués le 10 août (journal de Fonjallaz, grenadier)

Illustrations « Les Manants du Roi »

Transmettre un ami
Imprimer
Réagir

 

 
© lesmanantsduroi - Tous droits réservés.