lundi 11 décembre 2017

Nous contacter


Effectuer
une recherche
sur le site :


Pour recevoir
la Lettre
des Manants du Roi, j'inscris mon
adresse courriel :

 

Constante… Constances…

Nicolas Sarkozy et Wen Jiabao – Août 2008-

Depuis de nombreuses années la Chine se joue de la France et de ses dirigeants. Courbettes, plates excuses n’y peuvent rien.  Et tous les prétextes sont bons pour abaisser le président de la République… La Chine a annulé sa participation au  XIe sommet Union européenne- Chine qui était prévu le lundi 1er décembre 2008 à Lyon…

Le premier ministre chinois, Wen Jiabao, devait se rendre en France accompagné d’une importante délégation d’hommes d’affaires chinois et se rendre ensuite à Paris pour signer divers accords commerciaux et faire avancer des projets de coopération.
Monsieur François Fillon s’est trouvé le bec dans l’eau…

Le Conseil de l’Union européenne s’est contenté à minima d’un communiqué évasif :
« Les autorités chinoises ont décidé de demander le report du XIe Sommet Union européenne- Chine. ».

Dans cette affaire, ce n’est pas tant l’Union européenne qui est visée que Monsieur Sarkozy, « président » de la dite Union pour encore quelques semaines…
A plusieurs reprises le porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois avait tenu à tancer la France : « Nous appelons la France à considérer les intérêts généraux, à préserver le principe d’une seule Chine, à respecter ses engagements, à prendre en considération les inquiétudes chinoises et à gérer correctement ce problème. »

Le problème ?

Le dalaï-lama est une fois de plus sorti du chapeau chinois…

Le Président Français doit s’entretenir le 6 décembre 2008 avec le dalaï-lama , à Gdansk en Pologne, dans le cadre d’une large rencontre « … avec des chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de l’Union européenne ainsi que des présidents d’institution européenne », a tenté de faire valoir le Conseil de l’Union…

Mais la Chine vise avant tout le président Sarkozy.

La Chine n’aime pas les petits pas peu assurés, les reculades tête baissée, et les courbettes mielleuses…

Se rappeler que Monsieur Sarkozy  avait émis un temps l’idée de ne pas se rendre à Pékin pour la cérémonie d’ouverture des Jeux de Pékin à la suite des émeutes de Lhassa… pour s’ rendre ensuite.

Se souvenir de l’orchestration sur Internet de la campagne de boycott des entreprises françaises et des singeries de dirigeants d’entreprises françaises en Chine afin de se faire pardonner…

Eric Legros, président de Carrefour Chine

 

http://www.lesmanantsduroi.com/articles2/article35483.php

« Plombée » par l’Europe et par des jeux de politique intérieure la France louvoie et se distingue par les incessants revirements diplomatiques de son Président…
L’Union européenne est dans l’impossibilité d’afficher une position commune à l’égard du problème tibétain…

Le Royaume Uni et les Allemands ont pu tirer leur épingle du jeu alors que Monsieur Gordon Brown, Premier ministre britannique recevait le dalaï-lama en mai 2008, et que Madame Angela Merkel le recevait à la Chancellerie…

Des froids, certes, s’en suivaient mais les affaires reprenaient leurs cours…
Avec la France c’est un tout autre jeu…

Afin de donner le change à la classe « Bobo », c’était Madame Carla Bruni-Sarkozy qui s’entretenait avec le dalaï-lama le 22 août 2008, rejointe par Monsieur Kouchner et Rama Yade, secrétaire d’Etat aux Droits de l’Homme, alors que se pressaient dans le temple, Juliette Binoche, Inès de la Fressange, Line Renaud, Alain Juppé et bien d’autres…

Des photographies ?
Visualiser :

http://www.purepeople.com/13970-PHOTOS-Carla-Bruni-rencontre-le-dalai-lama-une-humble-disciple-.html

 

A Pékin et Shangai, les milieux d’affaires français s’attendent à un rude hiver chinois. Et la signature d’une « très belle » commande d’Airbus est reportée « sine die »…
Nous sommes loin des euphories élyséennes du mois d’octobre 2008 lors du 7e Sommet Asie Europe et des commentaires de la grande presse française qui voyait un retour au "beau fixe" dans les relations franco-chinoises.

L'Elysée assurait alors qu’à la suite d’un entretien entre le président Nicolas Sarkozy et son homologue chinois, Hu Jintao, toutes les brouilles appartenaient « au passé »…
En ce temps là il se disait même que la France et la Chine veillerait à « donner un lustre particulier au 45e anniversaire de l'établissement de relations diplomatiques entre la France et la Chine, le 27 janvier 1964 »

Et que : « L'année 2009 pourrait être marquée par une visite officielle du président français en Chine et une visite du président chinois en France » toujours selon l’Elysée…et que : « Ces nouvelles rencontres pourraient être l'occasion pour les deux pays de signer une série d'accords économiques et culturels, en matière d'échanges d'étudiants… »  

http://info.france2.fr/monde/47864440-fr.php

Monsieur Barroso et le Président Nicolas Sarkozy sur un petit nuage chinois ? ASEM 2008


7e Sommet Asie – Europe

Bien triste figure…

Il est urgent que la France apprenne à « parler » à la Chine…
(Après lecture des Echos du 27 novembre 2008)

Portemont, le 4 décembre 2008

Lire ou relire…

Ah ! La Chine…

Les jugements se suivent et se ressemblent !
Et Danone s’en souviendra… La Cour d’appel de Hangzou a confirmé les droits de Wahaha sur l’utilisation de leur marque commune…

Lire la suite...


Que ne ferait-on pas pour faire des affaires…

Ecoutons Eric Legros : « J’ai pris le relais place Tian’amen, face au grand palais du peuple. Tout un symbole ». Port du short obligatoire… une torche à la main… Eric Legros ? Président de « Carrefour Chine ». Il a été le seul français à participer au relais de la flamme, en Chine !

Lire la suite...


Le dragon sort ses griffes…

Premier pollueur de la planète, patrie de la contrefaçon, « empoisonneur » à tout crin, la Chine du « Boucher de Lhassa », le président Hu Jintao, fait preuve d’un nationalisme économique indécent…Le groupe Schneider Electric est entrain de l’apprendre à ses dépends…

Lire la suite...

Transmettre à un ami
Imprimer
Réagir

 

 
© lesmanantsduroi - Tous droits réservés.