Vendredi 22 Septembre 2017

Elle a des actions à mener!

Et pour ce faire, il lui faut des sous. Des « sous »? Vos « sous », nos « sous »...
La Commission, entendez par là la « Grosssse commission », a suggéré divers impôts européens. Elle est lasse d'avoir à négocier son argent de poche auprès de ce qui reste de capitales « européennes »... Il lui faut donc des ressources « propres »...


La nouvelle Commission qui restera en fonction jusqu'au 31 octobre 2014

La Commission propose donc de réduire les « contributions nationales », progressivement, et de les remplacer par divers impôts ou ponctions...

Pour y voir clair, précisons qu'aujourd'hui près de 70% du budget annuel européen de... 140 milliards d'euros, provient des contributions « nationales ». De nos « sous »! Il y a 20 ans, nous en étions pour 10%!

La Commission n' a peur de rien et elle a des idées: pomper un peu d'euros sur « une part des recettes d'une taxe sur les transactions financières ou les activités financières, sur les ventes de quota d'émission de gaz à effet de serres, une taxe liée au transport aérien, une TVA « européenne séparée, une part des recettes d'une taxe énergétique ou d'un impôt sur les sociétés ».

Et vous vous en doutez bien, les « eurodéputés » n'y voient que du bonheur, invoquant l'état déliquescent de leur « maison »: « Nous sommes en train de tuer l'Union européenne avec le système des contributions nationales » - de la bouche même du chef de file des libéraux Guy Verhofstadt -

La « France » n'y verrait pas d'inconvénient... ce qui n'est pas le cas de l'Allemagne, d'Albion, des Pays-Bas ou des pays nordiques...

Et José Manuel Barroso d'en appeler avec gourmandise à « un débat sans tabous »...

Il est urgent de quitter le radeau de l'Union européenne!

Léon Areva, le 14 novembre 2010

Histoire de vous mettre de bonne humeur lire:

Quelles pistes possibles ?

Réflexions de Alain Lamassoure : Ancien ministre français des Affaires européennes puis du Budget, ancien membre de la Convention européenne. Actuellement député européen (Parti populaire européen, PPE), il est vice-président de la délégation française du groupe PPE et Président de la Commission des Budgets du Parlement européen.


Combien de Français savent qu'ils contribuent à hauteur de 281 € par an chacun au budget de l'Union ?

Le projet va-t-il aboutir ?

Pas cette année. Il faut dire que la question est très sensible. Cela "constituerait un transfert très important de souveraineté" a déclaré cet été Pierre Lellouche, le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes. Et s'il y a un attribut de la souveraineté que les Etats membres sont très réticents à céder à l'Europe c'est bien celui de lever les impôts.

Lire...

http://www.lexpansion.com/economie/l-impot-europeen-pour-les-nuls_240983.html

Transmettre à un ami
Imprimer
Réagir

Pour recevoir la Lettre
des Manants du Roi,
j'inscris mon adresse courriel :




Effectuer
une recherche
sur le site :














 
© lesmanantsduroi - Tous droits réservés.