mardi 27 juin 2017

Nous contacter


Effectuer
une recherche
sur le site :


Pour recevoir
la Lettre
des Manants du Roi, j'inscris mon
adresse courriel :

 

En « être » !

L’impératif de nos temps difficiles. A Haïti, il faut en être ! Aussi, le chef de la « diplomatie européenne » en a pris pour son grade… Catherine Ashton a dû essuyer les foudres des « zeurodéputés »… Rassurez-vous, ces foudres là ne provoquent pas autant de dégâts que celles du ciel ou que les secousses des entrailles de la Terre…

La gestion de la crise humanitaire à Haïti, par Dame Ashton, n’a pas été du goût des « zeurodéputés ».
Pensez donc : « l’ensemble du monde y étaient ». Mais pas la « Haute représentante » de l’Europe !

 Joseph Daul, chef de file des élus conservateurs a regretté lors d'une conférence de presse à Strasbourg « que l'Europe n'ait pas été présente ce week-end à Haïti » après le séisme du 12 janvier. Hillary Clinton, elle, y était et "l'ensemble du monde" y était.

Mais tout le monde n’a pas passé ses vacances de noces à Haïti…

Le numéro deux du groupe conservateur, le Hongrois Jozsef Szajer s'est dit, lui,  « choqué » que « la Haute représentante ait été en vacances au lieu de se rendre sur place ».

« Week-end à Londres »…

Et  pour Marielle de Sarnez, la « Jeanne d’Arc » de Monsieur Bayrou, « La politique, ce sont d'abord des symboles et c'est pourquoi je crois que vous ne devriez pas être ici, mais à Haïti »,

enfonçant le clou par un « Catherine Ashton, à peine nommée, faillit déjà à sa mission » et « n'a pas pris la mesure de l'événement ».

« Je ne suis pas un docteur, je ne suis pas un pompier », s'est défendue l'intéressée devant les députés, soulignant qu'elle avait préféré, sur les conseils de l'ONU, coordonner l'aide et mener des négociations politiques plutôt que de « prendre de la place précieuse » dans un avion. Elle a souligné avoir agi « sans chercher à faire les gros titres, mais en se concentrant sur l'aide aux populations dans le besoin ».
Vraiment, Dame Ashton n’est pas à la hauteur…

 L'UE ayant annoncé avoir dégagé 429 millions d'euros d'aide à court et long terme pour Haïti, Dame Ashton n’aurait-elle pas  pu détourner quelques « zeuros » pour affréter un avion et embarquer tout ce petit monde avec pelles et pioches ?  Cela aurait distrait Madame de Sarnez des subtils jeux pré-électoraux…

Portemont, le 24 janvier 2010

Transmettre à un ami
Imprimer
Réagir

 

 
© lesmanantsduroi - Tous droits réservés.