jeudi 21 septembre 2017

Nous contacter


Effectuer
une recherche
sur le site :


Pour recevoir
la Lettre
des Manants du Roi, j'inscris mon
adresse courriel :

 

 

 

 

 

 

Un accueil en fanfare !

« inutile », « mort et enterré »…
Pour le président polonais Lech Kaczynski, la ratification du traité de Lisbonne est devenue inutile depuis que l'Irlande l'a rejeté le 12 juin dernier. Pour le président tchèque Vaclav Klaus, le traité de Lisbonne était « mort et enterré » au lendemain du référendum irlandais.

Lech Kaczynski

Un premier jour de la présidence de Monsieur Sarkozy qui a un goût de fiel…
Ce n’est pas pour nous déplaire, mais il convient de se rappeler combien les Polonais sont retors… Nous aimons bien la Pologne, une grande et longue histoire nous lie, mais la politique reste la politique…

Si Lech Kaczynski a annoncé qu’il ne ratifierait pas le traité européen de Lisbonne, il convient de bien lire ce qu’il a dit dans le quotidien « Dziennik » paru mardi 1er juillet :  «pour le moment, la question du traité est sans objet»

Rappelons aussi que la Pologne, comme la Grande-Bretagne, a eu le droit de ne pas intégrer la « Charte européenne des droits de l'homme » dans le traité de Lisbonne, « Charte » qui aurait pu  permettre aux Allemands de réclamer des indemnisations pour des biens abandonnés sur d'anciens territoires allemands attribués à la Pologne après la seconde guerre mondiale... et qui pourrait obliger la Pologne à reconnaître des mariages homosexuels...

A chaque occasion, la Pologne entend défendre son point de vue, ses intérêts et son identité, excellant dans l’art d’obtenir de substantielles compensations…
Et ne pas oublier la commande en 2002 des 48 F-16 américains… commandés à Lockheed Martin et non pas à un avionneur européen…

En fin tacticien, le président polonais n’a pas manqué de préciser : «Il est difficile de dire comment cela se finira. En revanche, l’affirmation selon laquelle il n’y a pas d’Union s’il n’y a pas de traité n’est pas sérieuse», rappelant que le même raisonnement avait été tenu par les partisans de la Constitution au moment de son rejet par les électeurs français et néerlandais en 2005. «Et pourtant l’Union a fonctionné, elle fonctionne et elle continuera de fonctionner…. Bien sûr, elle n’est pas idéale, mais une structure à ce point compliquée ne peut être idéale».
De grands marchandages ne vont pas tarder à s’engager…

Portemont, le 7 juillet 2008

Transmettre un ami
Imprimer
Réagir

 

 

 
© lesmanantsduroi - Tous droits réservés.