vendredi 24 novembre 2017

Nous contacter


Effectuer
une recherche
sur le site :


Pour recevoir
la Lettre
des Manants du Roi, j'inscris mon
adresse courriel :

 

Plus que jamais, Elle a besoin de nous tous…

La Soupe du Roi ne faiblit pas ! Le nombre de couverts à servir pour nos amis ne cesse d’augmenter. Certes, les grands froids ne pointent pas le bout de leurs nez gelés… Mais la chaleur de la soupe se conjugue avec la chaleur du cœur ! Un mercredi sur deux, sur le Parvis de la gare Montparnasse, face à la porte Océane… Les prochaines retrouvailles ? Mercredi 8 Novembre 2006, vers 19 heures !

Soyons nombreux auprès de nos amis. Mais en attendant, petit compte-rendu de la dernière soupe du mercredi 25 octobre 2006. Notre ami Paul est tout autant aux faitouts qu’à la plume !

Un grand merci à Paul et à toute l’Equipe.

 

Portemont, le 31 octobre 2006

« A peine arrivés, c'est l'heure des cadeaux.. Marie-Claire, vieille habituée, se pointe avant tout le monde (alors qu'elle a coutume d'être bonne dernière et de contempler les marmites vides) avec un mystérieux paquet qu'elle tire de son cabas. « C'est pour vous, me dit-elle, depuis te temps que vous nous faites à manger » . L'objet sorti de son journal est un accessoire de cheminée dont la destination première est d'abriter la boîte d'allumettes grand format qu'on utilise pour allumer le feu des veillées d'hiver. Sa seconde raison d'être est purement décorative avec un motif ornemental quelconque. Celui qui orne le cadeau de Marie-Claire n'est pas quelconque, du moins pour moi, c'est une magnifique fleur de Lys en bronze. « Je l'ai trouvé dans une poubelle », m'explique Marie-Claire. Comment mieux tomber ailleurs que dans une maison où abondent les objets fleurdelisés, patères, sets de tables, tasses, assiettes, bols, couverts, cravates, écharpes, chaussettes, qui meublent mon univers familier.

L'inventeur du trésor aurait droit à une boîte de friandises la prochaine fois, que je n'en serais pas étonné. En attendant, elle (l'inventeur) encaisse un acompte sous forme de fromage et de barquette de hors-d’œuvre.

Justement, ces barquettes parlons-en. La première dégustation-test avait été décevante et une seconde expertise eut donc lieu, dans la semaine, par un chef hautement « bonnetté ». Verdict du chef : « un peu plus d'assaisonnement pour la gaîté, une pointe de vinaigre quelques gouttes de Tabasco, une rallonge de maïs et un peu de persil pour la couleur et ça devrait se laisser manger ». Si ça s'est laissé manger messeigneurs ! En deux temps trois mouvements c'est le contenu de soixante barquettes qui disparurent sous les claquements de langues approbateurs.
( Jean, si tu me lis, compliments !) Il en reste plus de cent en stock et l’on reverra sûrement cette entrée « dynamique ».

Pour la partie consistante du dîner, ce fut du pot-au-feu. Enlevé,vite fait bien fait, ça vous cale un estomac vide en moins de temps qu'il en faut à un candidat-président pour ratisser 500 voix. Suivent plateau de fromage et fruits pour déboucher sur le dessert. Comme l'un des piliers de « Vr » ( Merci, Pierre, et compliments) avait envoyé des confitures, Nicole a donc amené des génoises pour confectionner sur le champs des fourrés à la rhubarbe et aux fraises. Je peux vous dire que le résultat est excellent. Dès que je vois mon excellent confrère Bocuse (de Lyon) je lui repasse le tuyau.

Mais la Soupe du Roi est un monde de contraste et l’on y trouve toujours une petite note de mélancolie qui nous ramène aux dures réalités de la rue.

Une dame, nouvelle venue, s'inquiète des horaires.

« A quelle heure, ça commence ? Ah, 7 heures ! J'pourrai pas venir parce que je n'aurai pas fini ma manche pour payer mon hôtel ! » . Nous lestons son sac avec du pain, du fromage, du pâté, du gâteau et elle disparaît, aspirée par la nuit qui tombe déjà. Pourvu qu'elle revienne la prochaine fois. De retour dans la chaleur de ma maison, j'ai droit à un petit reproche conjugal « Pourquoi n'as-tu pas pensé à compléter sa « manche » pour qu'elle ait dans la même soirée, le gîte et le couvert ? »

Comment répondre? Je m'en tire, mal, en disant que j'étais trop occupé par les préparatifs. Dire que j'aurais pu être Marie et que je n' ai su qu'être Marthe. Bon sang de bon soir ! Bonsoir. »

Paul T., le 31 octobre 2006

 

Vous pouvez adresser des chèques à l'adresse suivante : " Association Nos Seigneurs les Pauvres et les Malades ", 15 avenue de la gare 78690 LES ESSARTS LE ROI ; pour un virement, les coordonnées sont les suivantes : CRCA LES ESSARTS LE ROI , Banque 18206, guichet 00089, n° de compte 509 445 4 001 , n° IBAN FR76 1820 6000 8950 9445 5400 182, BIC AGRIFRPP882.

" Nos Seigneurs les Pauvres et les Malades " vous remercient chaleureusement.

 

Transmettre un ami
Imprimer
Réagir

 
© lesmanantsduroi - Tous droits réservés.