lundi 24 avril 2017

Nous contacter


Effectuer
une recherche
sur le site :


Pour recevoir
la Lettre
des Manants du Roi, j'inscris mon
adresse courriel :

 

 

 

 

 

 

Quelque chose doit nous échapper...

Le "virage" qu’a souhaité prendre la Turquie ne date pas d'aujourd'hui. La république Turque a été instituée en 1923 par Atatürk. Ses institutions ont été modelées sur les nôtres. L'écriture a été bouleversée par l'alphabet latin. Dès 1934, le droit de vote a été accordé aux femmes. La polygamie est interdite depuis longtemps.
"La civilisation, c'est l'Occident, le monde moderne dont la Turquie doit faire partie si elle veut survivre."
Ainsi s'exprimait
" Le Père de tous les Turcs". Certes, les Arméniens ne devaient pas être pris en compte par la civilisation dont rêvait ce père si aimant...
Ignore-t-on que la Turquie est membre de L'OTAN depuis 1948? A-t-on oublié qu'elle siège au Conseil de l'Europe depuis 1949?
Les amateurs du ballon rond savent parfaitement que la Turquie participe aux championnats européens et les amoureux de la chansonnette peuvent entendre de belles voix turques à l'Eurovision.
La Turquie compte plus de 70 millions d'habitants. Pendant longtemps tous les docteurs européens la regardaient après leurs incessantes auscultations et concluaient par de nombreux soupirs en nous disant : La Turquie?
" L'homme malade de l'Europe"!. Les remèdes se seraient-ils avérés pire que le mal?
Un grand nombre de nos professionnels de la basse politique, semblent s'être réveillés par la magie de je ne sais quel coup de baguette et crient: " Au loup".
Ils n'ont eu de cesse d'abaisser la France, de la renier, de lui tourner le dos. Ils nous sollicitent afin de sauver leur Europe.
Il est urgent de tourner la page et de réaffirmer que nous sommes de France.
Nous devons être vigilants et ne pas nous épuiser dans de faux débats. La Turquie ne doit pas être un nouveau bouc émissaire. Nous devons dire d'une seule voix: "Non!" à la Constitution européenne, et retrouver notre souveraineté. Ne serait-ce que pour pouvoir élaborer les traités qui seront très vite nécessaires, entre la Turquie et nous. Dans peu d'années, la Turquie sera un géant à notre porte.

Simon de Quoisiry, le samedi 9 octobre,
en ce jour de la Saint-Jean Leonardi, a.d. 2004.

Transmettre un ami
Imprimer

Réagir

 
© lesmanantsduroi - Tous droits réservés.