lundi 24 avril 2017

Nous contacter


Effectuer
une recherche
sur le site :


Pour recevoir
la Lettre
des Manants du Roi, j'inscris mon
adresse courriel :

 

 

 

 

 

 

L'Europe serait-elle un vrai b....l ?

Nous n'aimons pas l'hypocrisie des faux moralistes, des faux sacristains et des bénitiers d'eaux troubles. Ce grand club de "Faux culs" a l'avantage non négligeable de recruter sans trop d'effort tant à "Droite" qu'à "Gauche", sans parler du "Centre"...
C'est un peu la même situation chez la "secte" du "Oui à la Constitution européenne" et il n'est pas impossible qu'une convergence d'intérêts se manifeste d'ici peu entre eux.
Je retiendrais comme signe des temps - et signe avant-coureur - la situation en Catalogne.
La Catalogne est une province dynamique du Royaume d'Espagne. Elle a toujours été une avant -garde créatrice. Depuis le 1er août 2002, la "Generalitat" de Catalogne ne cesse de marquer des points. Forte de son statut de région autonome, la "Generalitat" légalisait ce même 1er août, les "bordels". Pour éviter d'inutiles débats, un bon décret-loi suffit à l'affaire.
Depuis tout va bien et le commerce catalan du sexe ferait "sauter" à lui tout seul le "CAC 40".
De sources autorisées - Dieu que l'expression est jolie... - 250 000 personnes se prostitueraient dans toute l'Espagne et 2000 bordels y seraient installés, le tout engendrant un chiffre d'affaires à vous donner le tournis. Mais nous vous le rappelons, la "Generalitat" de Catalogne, par le biais de la légalisation, est à l'avant-garde du progrès. Sa proximité de la France est aussi un gage de succès : Montpellier et Carcassonne sont à moins de 2 heures de voiture, par autoroute. Et puis tout est moins cher en Espagne...
Du temps de Franco, il en était déjà ainsi : Les bordels ont toujours "fleuri" en Catalogne à deux pas de la frontière française. Juste que maintenant le bon ordre règne et il a un goût d'ordre européen. Aux dires des "connaisseurs", la Catalogne serait, en très peu de temps, devenue le "Top" de l'Europe... présentant aux amateurs les meilleurs "produits" d'Europe de l'Est, d'Afrique ou d'Amérique centrale, et ce dans une atmosphère latine, nettement plus agréable que celles des "Eros center" teutons ou bataves ou des "Maisons" pas très claires de la Belgique.
Une certaine idée de l’Europe se manifeste donc activement, et cette Europe se met en place !
Rassurez-vous, nous ne cédons pas à une vision idyllique du Monde, mais nous reprenons et faisons nôtres, le joli et quelque peu triste cri de Bernard Lemettre : "Et la détresse, bordel !"
En effet, le président national du mouvement abolitionniste du Nid, nous rappelle :
"Légale ou pas, dans la rue ou dans les bordels, la prostitution a les mêmes conséquences : la même chosification des femmes traitées comme des poupées, le même mépris, la même détresse. Aux « légalisateurs » de maison closes, j'ai envie de dire : et la détresse bordel!"
Xavier Guitart, directeur des Jeux et des Spectacles à la "Generalitat" de Catalogne, défend la régularisation des bordels dans sa province en mettant en avant les progrès qui sont ainsi obtenus dans le domaine de la sécurité et de l'hygiène, de la fiscalité aussi...
Mais, prudent, Xavier Guitart se "protège" :
"Parallèlement, nous continuons à lutter contre le proxénétisme et les mafias. Mais je ne peux pas vous assurer à 100% qu'il n'y a pas de réseaux mafieux derrière certains bordels régularisés."
Et Edouardo Vivas, curé de La Jonquera, nouvelle Mecque du C... a beau s'écrier :
"On ne peut plus accepter de voir notre ville se transformer en bordel de l'Europe", le maire nationaliste de La Jonquera, Jordi Cabezas, de lui répondre : "Les maisons closes font partie des services offerts par notre ville."
La Messe est dite.
En fait, une "certaine Espagne" se défait depuis plusieurs décennies. Les "veules" Baléares accueillaient depuis longtemps la "Teutonie triomphante"... et c'était sous Franco.
Gageons que l'Europe va s'occuper de tout.
Aussi je vous rappelle que dire " Non" à la Constitution européenne, sera peut-être dire "Oui" à "la souveraineté du coeur", qui ne pourra exister que par la volonté de pays forts et libres...
( A partir de l'instructif dossier réalisé par Olivier Rioux dans "La Gazette" de Montpellier, numéro 851, du 8 au 14 octobre 2004.)

Portemont, le lundi 22 novembre,
en ce jour de la Sainte-Cécile, a.d. 2004.

Transmettre un ami
Imprimer

Réagir

 
© lesmanantsduroi - Tous droits réservés.