samedi 25 novembre 2017

Nous contacter


Effectuer
une recherche
sur le site :


Pour recevoir
la Lettre
des Manants du Roi, j'inscris mon
adresse courriel :

 

 

 

 

 

 

Ce n’est pas encore la guerre. Quoique…

 

Les Dolomites ont résonné des chants tyroliens…Mais ils avaient bien l’air de chants de guerre.

Cent treize maires des 116 que compte la province autonome « italienne » du Tyrol du Sud ont remis au Parlement autrichien une pétition.

L’Autriche se dote d’une nouvelle constitution. A cette noble occasion, 116 maires du Tyrol « Italien » réclament que l’Autriche insère dans le préambule de cette nouvelle constitution une clause lui garantissant le pouvoir de protéger les Tyroliens de ce Tyrol du Sud, qui a été rattaché à l’Italie en 1919…

Fête au Tyrol

Cette belle province de près de 470 000 habitants est majoritairement de langue allemande et seulement 26% de sa population sont italophones. Elle s’honore de 2% de chômeurs, ce qui lui permet de porter le front haut. Couvert comme il se doit du fameux chapeau tyrolien !

Déjà, fin janvier 2006, les chasseurs tyroliens s’étaient rendus devant le Parlement autrichien pour faire « allégeance », toutes bannières au vent.
Vienne est dans l’embarras, précisant : « Ce n’est pas un dossier nouveau. Depuis 1946, l’Autriche est garante du droit à l’autodétermination de la population allemande du Tyrol du Sud. ».

Déjà en décembre 2004 , Ursula Plassnik, alorsministre des Affaires étrangères de l’Autriche, déclaraient :   Le Tyrol du Sud reste pour l’Autriche un sujet qui nous tient à cœur. »

Ursula Plassnik

Et pour corser le tout le SVP, c'est-à-dire le Südtiroler Volkspartei qui domine la province a soutenu Romano Prodi lors de la campagne électorale italienne… De là à dire que ce sont les Tyroliens du Sud qui ont fait tomber le pitre des médias italiennes, il n’y a qu’un pas…

Mais la tension est forte ; Rendez-vous compte que le Président de la République italienne a annulé la visite officielle début mars 2006. Ah ! J’oubliais de vous préciser que le Président se nomme Carlo Azeglio Ciampi…

Il convient de préciser que cette province au fort caractère, bénéficie d’un statut d’autonomie par rapport au pouvoir central italien inégalé en Europe. Pensez donc : Elle conserve 90% des recettes fiscales collectées…et gère toute la vie quotidienne de ses habitants.

Bannière du Sud Tyrol

Mais quand la Mère Patrie vous tient au cœur, tout cela n’est pas assez !
Les Tyroliens du Sud veulent rejoindre l’Autriche, un point c’est tout.
Vous parlez d’une Europe pacifiée ?
Même les cloches qui ornent le cou des belles vaches tyroliennes semblaient sonner le tocsin…

Du coup, je vais ressortir mes vieilles culottes de peau de la malle où elles reposent. Nous pourrions nous dégourdir les jambes dans les belles montagnes du Haut-Adige ! Foi de Léon !

Trente, capitale du Haut Adige

 

Joyeuses Pâques aux habitants de la province de Bolzano-Tyrol du Sud qu’ils parlent allemand, italien et sans oublier celles et ceux dont la langue maternelle est le ladin !

Léon Areva, le 18 avril 2006.

Transmettre un ami
Imprimer

Réagir

 
© lesmanantsduroi - Tous droits réservés.