samedi 22 juillet 2017

Nous contacter


Effectuer
une recherche
sur le site :


Pour recevoir
la Lettre
des Manants du Roi, j'inscris mon
adresse courriel :

 

 

 

 

 

 

Tout nu et pieds nus… ?

Par millions, des vêtements seraient stockés sous douane dans les ports européens.

Pas moins de 75 millions d’articles et certainement plus…

La fédération allemande BAG qui représente les poids lourds, mais aussi les poids moyens du commerce de détail se fâche.
« Si nous laissons faire les choses, on en arrivera au point où le consommateur devra geler cet hiver en Allemagne parce que les pull-overs pourriront dans les entrepôts » Paroles de son président Rolf Pangels. Un nouveau « Stalingrad » ?

Tout est affaire de chantage et d’intimidations. La fédération allemande du commerce de détail qui regroupe toute la filière y va de son trémolo annonçant pour les prochains jours « les premières faillites de la part de petits et moyens importateurs de marchandises chinoises. » Sortez vos mouchoirs !
Il convient tout particulièrement de faire pleurer le commissaire européen au Commerce Peter Mandelson. Il a la rude tache de conduire les « 25 » à un accord…

Mais les intérêts des pays dits du « Nord » divergent des intérêts de ceux du « Sud »…

L’Allemagne, les Pays-Bas, le Danemark, la Suède et la Finlande entendent défendre les emplois chez leurs distributeurs alors que La France, l’Espagne, l’Italie et la Pologne défendent leurs fabricants… Suite à la levée des quotas au 1er janvier 2005, il n’a pas fallu plus de 5 cinq mois pour que les pays européens « fabricants » crient au loup. Le 10 juin 2005 un accord était trouvé avec la Chine, contingentant jusqu’à la fin 2007 dix catégories de produits textiles chinois… Il n’aura pas fallu attendre la mi-juillet pour que les quotas soient atteints ou dépassés sur sept catégories de ces produits…
Donc il faut renégocier…

Et les chaussures avaient été oubliées !
La liquidation judiciaire de la filiale « production » de Stéphane Kélian et le dépôt de bilan des sociétés françaises de Charles Jourdan sont là pour nous le rappeler.

Entre 2000 et 2004 la production de la chaussure française a été divisée par deux. En terme d’emplois, les effectifs ont fondu de 37%…
En six semaines, la Chine produit autant de chaussures que les « 25 » en une année. Et à quel prix ! Ainsi les exportations en provenance de la Chine vers la France ont augmenté de 40% depuis le 1er janvier 2005, mais de 140% sur les produits anciennement sous quotas… Et les effets en terme de prix ne se sont pas fait attendre : les prix moyens des produits qui étaient protégés ont baissé de 35%.

Pour le président de la Fédération française de la chaussure, Patrick Moniotte, les causes de cet effondrement sont simples : « … La fabrication n’est plus possible chez nous, à cause des charges salariales et des contraintes juridiques. » Et le président « Parti Socialiste » du conseil général de la Drôme, notre département « Chaussure », Didier Guillaume, se devait de s’exprimer sur le sujet, électeurs obligent : « Tout ne s’explique pas par les importations chinoises. L’Espagne, par exemple, a une organisation différente et s’en sort mieux. Nous allons demander une intervention exceptionnelle de l’Etat. »

Vous apprécierez la logique du notable du parti du « Oui » au projet constitutionnel…

Gouverner c’est prévoir. Tout ce quoi nous assistons était prévisible. Mais ceux qui nous gouvernent ont depuis des décennies les deux pieds dans la même pantoufle. Grâce à eux, nous allons peut-être devoir remettre nos bons vieux sabots !


Et vous sautez encore comme un cabri, en criant « Europe » « Europe » ?
C’étaient les minutes « Tong » après la lecture de « La Tribune » et « Les Echos » du 24 et 29 août 2005.

Léon Areva, le 31 août 2005.

Au trente et un du mois d’août (bis),
Nous vîmes venir sous le vent à nous (bis),
Une frégate d’Angleterre (*jonque chinoise)
Qui fendait la mer et les flots
C’était pour aller à Bordeaux.

Buvons un coup, buvons en deux
A la santé des amoureux
A la santé du Roi de France
Et merde pour le roi d’Angleterre (*grand timonier)
Qui nous a déclaré la guerre…

 

Transmettre un ami
Imprimer

Réagir

 
© lesmanantsduroi - Tous droits réservés.