vendredi 18 août 2017

Nous contacter


Effectuer
une recherche
sur le site :


Pour recevoir
la Lettre
des Manants du Roi, j'inscris mon
adresse courriel :

 

 

 

 

 

 

Il faut en finir avec la « tournante »…

Je vous défie de trouver quelqu’un qui ne partage pas avec nous cet avis.
Si la constitution était adoptée, il en serait fini de la tournante des Présidents du Conseil européen. Le mot « tournante » est employé sans sourire par tous les politiciens de Bruxelles.

Jusqu’à ce jour, tous les six mois, la Présidence « tourne ». Pas d’émotion, pas de surprise. Elle tourne selon l’ordre alphabétique des pays membres, et elle est assurée soit par le chef de gouvernement ou le chef de l’Etat du pays désigné par l’alphabet…

Nul besoin d’être grand clerc pour deviner la qualité du travail qui peut-être fournit en six mois. La nature humaine est ainsi faîte que chaque Président tient à inscrire son nom dans l’histoire.
Avec la Constitution, l’Europe aurait enfin un Président, un vrai, élu pour deux ans et demi. La panacée !

Elu par ses pairs, cela s’entend, et approuvé par le Parlement, pour pimenter le tout, son mandat serait renouvelable…
C’est cette extraordinaire trouvaille qui permet de dire aux partisans du « Oui », que l’Europe aurait enfin une « Tête » !

Ce serait compter sans le Président de la Commission qui lui, en cas du « Oui », tiendrait sa légitimité du vote des eurodéputés. Et le futur ministre des Affaires étrangères de l’Europe, souvent qualifier de « super-ministre » devrait, lui, compter pour des clopinettes…

Nous vous laissons le soin d’apprécier ce qu’il en sera de la « Tête » de l’Europe.

Pour notre part nous préférons retrouver la « Tête » naturelle de la France : Son Roi !

Portemont, le 7 avril 2005.

Transmettre à un ami
Imprimer

Réagir

 
© lesmanantsduroi - Tous droits réservés.