lundi 24 avril 2017

Nous contacter


Effectuer
une recherche
sur le site :


Pour recevoir
la Lettre
des Manants du Roi, j'inscris mon
adresse courriel :

 

 

 

 

 

 

Il faut le prendre au mot !

Monsieur Raffarin est plein d'égards pour le peuple turc.
Dans son discours à l'Assemblée nationale, le 14 octobre 2004, il a dit des mots très justes:

" Ne mentons pas au peuple turc !"

De tels propos doivent nous faire chaud au coeur, pour un peu toutes les Manantes et les Manants voudraient être turcs. Il est vrai que nous n'avons pas beaucoup d'efforts à faire, nous avons pris l'habitude d'être la tête de turc de tant d'esprits grincheux!
L'avantage de devenir turc est tout de même de taille. La "France d'en haut" ne nous mentirait plus. Depuis le temps que ça dure, ce ne serait pas une mince avancée...
En conclusion, Monsieur Raffarin s'est fait solennel:
" En tout état de cause, le président de la République s'y est engagé, la volonté de la nation sera respectée puisque le peuple de France aura, par référendum, le dernier mot."
Et hop! je vous joue du couplet " nation"...
Monsieur Raffarin parle là d'un référendum renvoyé aux calendes grecques...
Mais il y a bientôt un autre référendum, et la date semble se rapprocher à grands pas. Il y aurait même de l'urgence. Les "services" de Monsieur Raffarin s'appuyant sur l'analyse du grand cru " Maëstricht 92" feraient valoir que :
"Entre juin et septembre, les intentions de vote en faveur du oui ont chuté de 10 points."
Il faudrait donc que la révision constitutionnelle - nécessaire et obligatoire avant l'hypothétique adoption de la Constitution- soit effective en janvier 2005, afin de pouvoir organiser " le Référendum" avant l'été 2005...
Monsieur Raffarin le répète:
" La priorité aujourd'hui, pour les Européens, c'est le vote de la Constitution"
Et hop! il a perdu en route la nation...
Donnons à la France, à la nation tout entière, toutes les raisons de se faire respecter et de dire " Non" à la Constitution.
Il faut que nous y travaillions tous ensemble...

Portemont, le dimanche 17 octobre,
En ce jour du 20e dimanche après la Pentecôte, a.d. 2004.

Transmettre un ami
Imprimer

Réagir

 
© lesmanantsduroi - Tous droits réservés.