lundi 26 juin 2017

Nous contacter


Effectuer
une recherche
sur le site :


Pour recevoir
la Lettre
des Manants du Roi, j'inscris mon
adresse courriel :

 

 

 

 

 

 

L'ordre de bataille laisse à désirer...

C'est pêle-mêle que nous vous présentons quelques "Non" connus :
Jean-Pierre Chevènement, après des vacances studieuses, passées à lire : "avec beaucoup d'attention, alinéa par alinéa, le texte abusivement présenté - car ce n'est qu'un traité de plus - comme une "constitution européenne" répondait à la question : En faveur du non au référendum sur l'Europe ?

"Certainement : un non construit, argumenté et, si j'ose dire positif."
A "gauche", vous l'avez compris, le "Non" est un non "pro-européen". En fait chacun rêve à la "Bonne Europe"...

Vous retrouverez au sein de cette "Gauche" : Laurent Fabius, que nous ne vous présenterons pas, Paul Quilès, ancien ministre de la Défense, itou, Henri Emmanuelli, Claude Bartolone, Didier Migaud spécialiste du budget, Henri Weber député européen à la langue bien pendue et à la tête bien remplie, Jean-Luc Mélenchon, Arnaud Montebourg et Vincent Peillon les fougueux du Nouveau Parti Socialiste.
Il faut compter bien sûr avec les féodaux que sont : Martin Malvy (Midi-Pyrénées), Michel Vauzelle (PACA), Alain Le Vern (Haute-Normandie), Pierre-Joël Bonté (Auvergne), Jean-Paul Bachy (Champagne-Ardennes), Claude Gewerc (Picardie). Mais le réseau fabusien bénéficie aussi du "Non" de Didier Mathus en Bourgogne, Jean-Michel Boucheron en Bretagne ou Alain Claeys en Poitou-Charentes…
Les "Non" socialistes se renforcent aussi dans le Nord de notre doux pays : Marc Dolez, Serge Janquin, Daniel Percheron, Marie-Noëlle Lienemann. Le cher pays de notre Sainte Jeanne offre Jean-Pierre Masseret, président de la région Lorraine… Et d'autres encore, sans oublier l'ancien porte-parole du P.S, et ancien conseiller de Lionel Jospin : Manuel Valls, qui n'est pas un second couteau…

François Hollande peut se faire du souci !
Laurent Fabius fait figure de généralissime dans cette armée socialiste de "Non", armée un peu "mexicaine". Il va falloir convaincre les sans-grade, aussi Laurent Fabius se démène…

Portemont, le vendredi 22 octobre,
en ce jour de la Sainte-Marie Salomé, a.d. 2004.

Transmettre un ami
Imprimer

Réagir

 
© lesmanantsduroi - Tous droits réservés.