mercredi 18 octobre 2017

Nous contacter


Effectuer
une recherche
sur le site :


Pour recevoir
la Lettre
des Manants du Roi, j'inscris mon
adresse courriel :

 

 

De la dictature…

Et quand l’Europe s’en mêle… Michel de Poncins s’insurge contre une des dernières mesures liberticides mise au service de la Sécurité Sociale…

Soit. Notre « système » est loin d’être parfait et nous devrions avoir le choix… Mais…

Portemont, le 3 janvier 2007

SECU : LA DICTATURE SE RENFORCE

L’information est tombée avec brutalité : « l'Europe réaffirme le monopole de la Sécu ». Il est rappelé par les médias à cette occasion que le refus de cotiser à la sécurité sociale est passible d'amendes. Le budget de 2007 de cette Sécu, qui vient d'être adopté, renforce parallèlement  encore plus les sanctions contre les personnes incitant au non-paiement des cotisations : elles risquent désormais six mois de prison et 15 000 € d'amende. L’analyse logique, sur les plans historique, juridique et économique, de ces faits incroyables mérite d’être réalisée, tant qu’il nous reste le droit de le faire, ce qui peut-être ne durera pas. Nous assistons au renforcement du pouvoir dictatorial des Hommes de l’Etat sur ce que nous avons tous de très important à savoir notre propre santé.

La dictature est exercée conjointement par ces Hommes de l’Etat qui vont des politiques, aux chefs syndicalistes en passant par les hauts fonctionnaires, les présidents d’associations étatiques, les dirigeants de firmes nationalisées et bien d’autres, que je regroupe tous, pour résumer, sous le terme de « Hifis ». La dictature ne peut, certes, pas empêcher les  esclaves-victimes de rêver à une « Libération » possible. Les laissant rêver, elle fait ce qu’ont toujours fait toutes les  autres dictatures et se préoccupe d’interdire avec une véritable  cruauté la simple propagande en vue de la Libération : d’où les nouvelles sanctions.

C’est bien aussi la raison de l’accord qui vient de se réaliser à travers  les frontières entre les Hifis français et les Hifis européens, que l’on dénomme également  eurocrates. La solidarité entre Hifis passe toujours avant toute autre considération. Nul économiste sérieux ne peut nier que le système de la Sécurité Sociale, en particulier dans son assurance-maladie, à joué un rôle majeur dans la paupérisation de la France depuis des décennies et, simultanément, a conduit à un ralentissement des progrès médicaux puisque pratiquement la médecine est également nationalisée dans la foulée. Ce ralentissement des progrès se traduit maintenant par la crise de recrutement dans beaucoup de spécialités médicales.

e cet état de fait, les Hifis tirent  personnellement des avantages tout à fait considérables en richesse financière, bénéfices informels et honneurs, et, principalement parmi eux, les chefs syndicalistes véritables co-propriétaires du butin public littéralement sans limite  que représente la dite Sécu. Depuis longtemps, ces chefs syndicalistes s’inquiétaient de  voir éventuellement leur monopole mis en cause avec des arguments juridiques, sur lesquels nous ne nous prononçons pas puisque maintenant il pourrait être interdit de s'exprimer sur ce sujet et qu'en plus nous n'avons pas la compétence juridique nécessaire.

Il est évident que si nous recouvrions la liberté de notre santé, la richesse personnelle des chefs syndicalistes pourrait s’évaporer au soleil de cette liberté et que beaucoup d’entre eux devraient tout simplement changer de métier. Le  fait récent est  que les eurocrates, ont prêté main-forte à leurs camarades français, en leur tendant une main secourable après d’âpres et très  longues négociations dont nous ne connaîtrons jamais le détail, la grosse presse et les médias étant aussi  largement alimentée par la « rivière argentée » de l’argent public. Dans le livre « La République Fromagère », aujourd’hui épuisé, j’énonce certains principes sur lesquels repose l’exploitation des peuples par les Hifis.

L’un de ces principes s’énonce ainsi : « Hifis de tous les pays unissez-vous ».

Michel de Poncins
micheldeponcins@easyconnect.fr

Transmettre un ami
Imprimer
Réagir

 

 
© lesmanantsduroi - Tous droits réservés.