Mercredi 28 Juin 2017
Belles Lettres
|
La Table | Patrimoine | Sorties

 

Notre patrimoine est aussi dans notre assiette…

Le 22 août 2010

Bien au-delà d’un délicieux patrimoine « gourmand », n’oublions pas qu’il s’agissait aussi d’un «  pot de paix ». En cette année du 400 ème anniversaire de l’assassinat d’Henri IV, « Honneur à la poule au pot ! »… A déguster entre amis…

Lire la suite...


Un vin pour toutes les « Henriades » !

Le 22 août 2010

N’est-il pas sorti vainqueur de « La Desputoison du Vin et de l’eau » ? Pour nôtre part, nous croyons ferme à la vérité qui coule dans le poème découvert par Achille Jubinal, caché précieusement dans un recueil bachique du Moyen Age… « Por ce nommés sui Saint-Porçain – Car je sui saint, bon, cler et sain » ! Saint-Pourçain, vin servi à la table de nos rois capétiens dès le XIII ème siècle…

Lire la suite...


Nombre de Français ont mangé leur pain blanc...

Le 4 août 2009

Pour autant, ils ne se résignent pas à manger du pain noir...
Et sont de plus en plus nombreux à « faire » leur pain!
Effet de mode? Tentation  «  bobo »? Rencontre avec les nouveaux « boulangers »...

Lire la suite...


Des plaisirs à partager…

Mais non pas tout vous dire ! Les plaisirs simples se méritent…
L’Ami Franz nous met « l’eau » à la bouche. Une table de France, comme l’on aimerait en rencontrer à toutes les haltes du royaume…

Lire la suite...


La guerre de l’anchois continue de couver…

Et nous, nous aimons beaucoup l’anchois. Aussi entrant dans sa belle saison, nous vous livrons quelques recettes, rappelant que ce joli petit poisson faisait déjà le délice des Grecs, des Romains et qu’il était en bonne place dans le livre de cuisine du Maghrébo-Andalou Ibn Razin Tujibi rédigé vers 1250 et intitulé Fudalat al-Kiwan (Les délices de la table).

Lire la suite...


Les moines de l’Abbaye de Gellone et de Saint Sauveur d’Aniane en ont rêvé…

Mais les moines ne sont plus là… Et c’est donc pour notre plaisir, à partager entre amis, que nous pouvons nous régaler du vin du jeune Emmanuel...

Lire la suite...


Faire vite…

Les puristes les ont gaulé à la Saint Jean, mais vous avez encore un peu de temps…
Pensez à faire du vin de noix pour affronter l’hiver…
Et ce n’est pas difficile…

Lire la suite...


Une bonne recette à connaître si vous invitez le Prince Jean à votre table…

Nul besoin d’être un Cordon Bleu.
Faire la pâte n’est pas insurmontable. Prévoir 500 gr de farine avec levain, un demi verre d’huile d’olive de bonne qualité (le pays niçois, la Provence, le Languedoc en produisent de savoureuses), une cuillère à café de sel et un peu d’eau.
Votre pâte, après avoir été bien pétrie, se présente sous l’aspect d’une belle boule que vous pouvez laisser reposer...

Lire la suite...


Farandole de légumes et de poissons

Pour 4 personnes prévoir : 300 g de merlan, 300 g de haddock, 4 queues de cabillaud, 200 g de filets de dorade, 200 g de filets de sole, 200 g de moules de bouchot et 150 g de carottes, 200 g de choux fleur, pareillement de brocolis, 200 g de pois gourmand et 250 g de pommes de terre (qualité chair ferme ou rose)...

Lire la suite...


Blanches, vertes, ou violettes...

Les vertes ont ma préférence.
Préparation froide...
Choisissez un bon kilogramme d'asperges vertes de belle section.

Lire la suite...


Ils sont là !

Tous plus beaux les uns que les autres...
Les légumes du Midi colorent nos marchés. Nous sommes quelques privilégiés à pouvoir admirer les trésors des maraîchers des environ de Maugio. Ne vous désolez pas. Tous ces trésors voyagent sans trop de difficultés...

Lire la suite...


Le beau temps est de retour !

Tous les jardins de France donnent le meilleur d'eux mêmes. Tôt matin, les maraîchers s'affairent à cueillir les fruits de leur labeur. C'est le moment d'en profiter. Les paysans de France veillent à la qualité de notre alimentation...

Lire la suite...


Carême du capitaine ou Haddock sur pain perdu

Pour 6 personnes.
Vous allez préparer le lait pour pocher votre haddock. Vous portez 1,5 litre de lait à ébullition, dans un faitout, contenant deux feuilles de laurier et une cuillère à soupe de baies de genièvre légèrement concassées...

Lire la suite...


Un souper de Carême entre amis

Pour quatre, la journée a été bien fraîche et une soupe vous réchauffera. Vous avez conservé les fanes d'une ou deux belles bottes de radis...

Lire la suite...


En toute simplicité...

Pensez aux endives.
Pour 4 personnes, prévoyez une douzaine d'endives que vous aurez coupées en rondelles ou en lanières et citronné pour les faire patienter...

Lire la suite...


"Petits Farcis de colin"

La préparation que nous vous proposons peut être réalisée avec soit du colin, du lieu, du cabillaud ou du merlan... Vous avez le choix, comme il est dit : en fonction de la marée...

Lire la suite...


Bientôt nos têtes seront couvertes de cendres...

Nous allons entrer en Carême, sereinement. Pour vous aider nous vous présenterons quelques recettes simples et peu onéreuses. Elles se voudront bonnes et pourquoi pas goûteuses...Le Carême n'est pas une punition. Nous essaierons d'en faire un temps de partage et d'aumônes. En cuisinant à coût réduit, vous pourrez peut-être envoyer quelques dons à nos amis qui ont pris en charge "La Soupe du Roi"...

Lire la suite...


Carême de Dom Camillo...

Des spaghettis au fromage de brebis.
En Italie, le bon fromage de brebis pour cette préparation est le "pecorino". Si votre fromager peut vous en fournir, c'est très bien… Sinon un bon brebis bien sec, de chez nous, fera l'affaire. Si Maître Jacques est votre invité, vous prendrez un brebis corse…

Lire la suite...


Dom Camillo toujours !

Orecchiete aux brocolis, anchois et moules
Pour 4 personnes
Les orecchiete sont des pâtes de taille moyenne en forme d'oreille. Il faut des pâtes "en creux"...

Lire la suite...


A la Chandeleur

La belle fête de la Présentation de l'Enfant Jésus au Temple, le 2 février prochain, devrait vous permettre de vous retrouver entre amis, sans oublier les enfants, les vôtres et ceux du voisinage…
Vous savez tous que cette Fête des Chandelles est l'occasion de faire des crêpes...

Lire la suite...


Histoire de douceur...

Humbles et modestes, telles étaient dans leurs taches domestiques, deux sœurs converses de la communauté du Saint Sacrement de Nancy...

Lire la suite...


Histoires de petites et grandes gourmandises…

Les bonnes recettes et les produits qui flattent notre gourmandise, et la vôtre…trouvent leurs origines dans les coulisses de notre histoire, dans les temps joyeux ou tristes qui ont cimenté notre mémoire nationale.
Nous vous livrons quelques-unes !...

Lire la suite...


Nos belles douceurs… D’antan

Les Rois Mages…Peut-être ?
Depuis des lustres, Nantes et Carpentras se disputent la paternité « gourmande » du berlingot...

Lire la suite...


A la Santé de la Reine !

Pour conclure la plume, la plume « sauvage », nous ne pouvons pas vous épargner les joies de « la Reine. »
La Dame Rousse, la Mordorée. La bécasse tout simplement…

Lire la suite...


Et pour celles et ceux que le gibier rebute ?

Le Chapon !
Un des fleurons de nos traditions gastronomiques.
Avant de vous rendre en cuisine, ne soyez pas avares de pensées pour le chapon...

Lire la suite...


Le « poil » ou « Gloire à la bête noire ! »

Hommes et chiens sont fébriles. Le pied a été fait.
Nous partons pour trouver les « cochons ». Pas de connotation péjorative, c’est ainsi que nous nommons les sangliers, avec nos chiens. Que du respect !

Je vous épargnerais aujourd’hui nos chasses aux cochons. Une autre fois, vous serez mis dans la confidence. Vous entendrez la forte voix de Bernard le Tourdre, et les cris rageurs de Lulu, Teckel à poils durs de même pas cinq kilos tout mouillé…Et la meute de Porcelaines.
Je vous conduis illico presto en cuisine...

Lire la suite...


Elles étaient là !

Il a fait froid. Bien froid. Le gui est beau sur les vieux arbres. Elles sont au rendez-vous. Les chasseurs-loden, habitués au tirés de cocottes solognotes les appellent dédaigneusement "gibier de poche"...

Lire la suite...


Mon béret tressaille..

Les maïs de Charles-Marie ont été broyés depuis peu. Le temps est froid, enveloppé de brumes. Quelques rayons de soleil dardent au travers de la couche ouatée. Nous scrutons les maïs en retenant notre souffle. Galan a été consigné à la maison. Galan c'est l'épagneul picard de Charles-Marie. C'est bien plus qu'un chien. L' approche est trop délicate pour être faite avec un chien, si grand soit-il.
Les maïs semblent grouiller de petites plaques d'ardoise bleutée. Elles sont là. Affairées à se gorger des grains de maïs qui jonchent le sol. Nous avançons courbés à cinquante mètres l'un de l'autre. Nous nous devinons, sans bruit. J'entends Charles-Marie murmurer dans sa tête en me "chambrant" : Les palombes c..!

Lire la suite...


La passée du soir...

Galan boude. Enfin, ce n'est pas tout à fait vrai... Nous faisons valoir qu'il a vraiment été très contrarié de nous voir partir aux palombes sans lui. Il l'a fait entendre! Brigitte et Dominique-Anne s'en souviennent.
Le soir tombe vite. Il faut être en place avant 16h30. Nous invitons avec malice nos compagnes. Dominique-Anne répond: "je suis d'ac". Brigitte acquiesce.
Nous nous couvrons tous chaudement. Galan a compris et ne retient pas sa joie.
Charles- Marie et moi inventorions nos munitions. Premier coup, du 6. Pour le second du 5 ?...

article 333

Lire la suite...


Noël avec Saint-Hubert

Le gibier est un mets de Roi. Alors en attendant son retour, ne nous en privons pas !
Tous les gibiers ne se trouvent pas chez les bons volaillers...Mais nous vous souhaitons bonne chance.
Nous désirons vous faire partager le goût des petits et grands gibiers, tous sont nobles.
Des petites plumes...
Faute de grives, du merle.

Lire la suite...


Pour «le grand jour…» : le lièvre...

Pour les Manantes et les Manants, la table est d’importance. Elle précède ou conclue des temps forts. Jours maigres, jours de fête, collations, agapes, banquets, bombances ou misères… qu’importe ! Pour nous toutes tables, toutes cuisines, sont belles, toutes d’affections. Etre ensemble autour de la table est une grâce. C’est toujours une victoire sur le temps qui passe...

Lire la suite...


Pour un « petit jour » : le « brigadèu »

Nous sommes en campagne, en retrait des vieux chemins de transhumance. Monsieur Pagnol ou Monsieur Giono auraient pu demeurer pas loin.
Jour maigre, ou de garde- manger percé…

Lire la suite...

 

 

 

Pour recevoir la Lettre
des Manants du Roi,
j'inscris mon adresse courriel :




Effectuer
une recherche
sur le site :














 
© lesmanantsduroi - Tous droits réservés.